En savoir plus... sur les Jeux Paralympiques

Partagez

En 1948, à Stoke Mandeville (Grande-Bretagne), un neurochirurgien, Sir Ludwig Guttmann, organisait, parallèlement aux Jeux olympiques de Londres, des compétitions sportives entre vétérans de l'aviation britannique paraplégiques en rééducation. D'autres groupes de handicapés fondèrent par la suite leurs propres organisations sportives internationales et mirent sur pied diverses compétitions. Il fallut toutefois attendre 1960 pour que soient organisés à Rome, les premiers véritables Jeux « Paralympiques » et 1976 pour qu’une session hivernale de ces Jeux soit tenue, à Omskolsvik (Suède) avec 14 pays et 250 athlètes.

Ces Jeux Paralympiques prenant de l’importance, il fut créé, en 1982, un Comité international de coordination des organisations mondiales de sport pour les handicapés, remplacé en 1989, par le Comité International Paralympique (IPC), fondé à Düsseldorf en Allemagne.

Organisation à but non lucratif désormais installée à Bonn, le Comité International Paralympique supervise l’organisation des compétitions internationales handisport, notamment. Aujourd’hui, sous la présidence de Phil Craven, membre du CIO pour la Grande-Bretagne depuis 2003, le CIP comprend 160 comités paralympiques nationaux et regroupe 5 fédérations sportives internationales attachées aux sports en fauteuil roulant, aux sports pour déficients visuels, pour personnes handicapées, pour infirmes moteurs cérébraux et pour personnes handicapées mentales.

Ce Comité a fortement contribué à l’amélioration de l’image du handicapé et à son acceptation dans les sociétés civile et sportive. En l’intégrant, le CIO a renforcé son image humaniste. Cette absorption fut progressive et ne se manifesta réellement qu’à partir des années 80. Depuis 1988, les Jeux des valides et les paralympiques se tiennent sur le même lieu.

  •  Adidas
  •  EDF
  •  Française des jeux
  •  Tarkett
  •  Bmw
  •  BPCE
  •  Orange
  • Somfy
  •  Allianz