JOJ J10 : du vent et de l'argent...

Partagez

Dimanche 19 janvier, l'équipe de France des Jeux Olympiques de Lausanne 2020 et malgré le report de l'épreuve masculine du ski slopestyle pour cause de vent trop fort, l'équipe de France a garni son panier d'une nouvelle médaille, l'argent remporté par Joséphine Pagnier en saut à ski. Retour sur les autres épreuves...

Ski-cross

Trois Français étaient sélectionnés pour participer à l'épreuve du skicross des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020. Au jour J malheureusement, Sandy Brémond n'a pu assister à l'épreuve qu'au milieu de la foule réunie à Villars, le bras en écharpe. Restaient Tom Barnoin et Léa Hudry qui passaient leur matinée à récupérer des points dans une phase préalable proche d'un round Robin. N'en sortait que Léa Hudry qui parvenait en demi-finale. Le skicross est une discipline où tout peut basculer sur un détail et cela s'est confirmé à Lausanne où Léa Hudry, ralentie d'entrée de course par une faute de la Norvégienne Leivestadt ne parvenait pas à rattraper son retard et, malgré toute son énergie se voyait classée à la troisième place par la photo-finsh, à quelques millimètres de la Russe Baliukina. En finale de classement, Léa prenait le deuxième place, la sixième de la compétition.

Bobsleigh

Camila Copina a terminé 5e de l'épreuve du monobob individuel. Dans le rythme tout au long de la compétition avec des entraînements solides. La porte-drapeau tricolore a pris une très belle place au sein du TOP 5 de ces Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver. Constante sur la finale, elle a réalisé le 5e temps sur ses deux descentes, réalisant un cumulé de 2'28''10. La médaille d'or est la Roumaine Gerogeta Popescu (2'26''84), devant la Slovaque Viktoria Cernanska et l'Allemande Céline Harms.

Ski de fond

Vingt-quatre heures après le cross, les six fondeurs français retrouvaient le site de la vallée de Joux où ils étaient aujourd’hui alignés sur le sprint, épreuve au cours de laquelle il leur fallait effectuer deux boucles de 600 mètres dotées de deux bosses.

Julie Perrel

Julie Pierrel est passée tout près des demi-finales. Troisième de son quart (seules les deux premières de chaque quart étaient qualifiées), la fondeuse du Grand-Bornand manque la qualification pour 14 petits centièmes, après avoir accroché la 13e place des qualifications. « C’était dur mais quand même mieux qu’hier parce que j’étais tombée et du coup, je n’ai pas pu passer la qualif. Là, je me sentais beaucoup mieux aujourd’hui donc je suis contente malgré tout. C’est déjà bien. Le niveau ici est au-dessus de ce à quoi on l’habitude. C’est pas pareil, c’est bien de voir le niveau des autres nations. Il y avait du monde pour nous encourager, j’ai pris beaucoup de plaisir. C’était vraiment trop bien. Repos demain et il restera encore mardi avec le libre. »

Douzième et première Française à l’issue des qualifications, Maëlle Veyre termine 3e de son quart de finale. « J’ai fait une bonne course d’ensemble, a commenté la fondeuse du ski club Montgenèvre Val Clarée. Les filles devant étaient plus fortes mais c’était vraiment sympa. Je me suis fait plaisir. »

Zoé Favre-Bonvin n’a, quant à elle, pas pu se qualifier pour les quarts de finale du sprint.

Luc Primet

Chez les garçons, il n’a pas manqué grand-chose à Luc Primet pour accéder aux demi-finales. Vingt-deuxième des qualifications puis troisième de son quart de finale à douze petits centièmes des demies, le sociétaire de l’Olympic Mont d’or n’était pas abattu pour autant. Sourire aux lèvres, le Doubiste affichait même un enthousiasme qui faisait plaisir à voir : « J’ai fait ce que j’ai pu, je me suis bien battu. Je n’aurais pas pu faire mieux. Ce n’est que du bon. J’ai joué tout au long de la course, je ne suis pas tombé, il ne m’est pas arrivé de problème. Ce ne sont pas des éléments extérieurs qui m’ont fait arriver après. Je n’avais juste pas le niveau. Je reviens un peu sur la fin parce que les deux premiers sont persuadés de gagner. Mais même si je me suis replacé, c’était difficile de de vraiment reprendre une bosse. C’est aussi pour ça que j’ai essayé de tout mettre dans la dernière bosse. Je suis assez content. D’habitude sur le circuit national, on connait tout le monde, les points forts, les points faibles de chacun. Là, tout est complétement différent, même les gabarits. Ce n’est pas forcément le genre de course qu’on a l’habitude de faire, c’est très dur mais franchement, j’ai pris beaucoup de plaisir. Je ne suis là que pour ça. C’est bien beau de se mettre la pression mais participer à des événements comme ça, c’est exceptionnel. On n’a pas peut-être pas réalisé des performances exceptionnelles mais quitte à être là, autant en profiter ! »

De son côté, Simon Chappaz, 26e des qualifications puis 5e de son quart de finale, ne masquait pas sa déception. « Hier, je me prends un mec. Aujourd’hui, je me prends un truc en haut de la bosse. Le temps d’enlever le ski, c’était fini. C’est le jeu mais c’était vraiment cool car c’est la première fois que je suis sélectionné en équipe de France. C’est une belle expérience pour la suite. »

Mattéo Corréia, 27e des qualifications puis également 5e de son quart de finale, était lui aussi quelque peu déçu. « Je suis dégoûté. J’étais pas bien au niveau de mon placement. Deux fois, je suis mal placé en haut de la bosse alors que je pense que j’avais les jambes pour aller plus loin. J’essaye de passer et de bidouiller en haut mais c’est compliqué. Quand t’es derrière, t’es derrière. C’est le jeu du sprint. Au premier tour, j’étais bien mais dans le deuxième, je me suis fait fermer des portes. Et puis, je n’ai peut-être pas su assez jouer des coudes. Je ne dois pas me satisfaire de ça même si c’est un peu mieux qu’hier. Ca passe pas et c’est dommage. Mais j’ai pris du plaisir. C’était vraiment grandiose, avec une grosse ambiance. »

Curling

Dans l'épreuve par CNO Mixte, Merlin Gros Soubzmaigne, associé à la Néo-Zélandaise Zoé Harman, s'est incliné face au duo Pologne/Chine, sur le score de 8 à 2.

L'album du jour

JOJ d'hiver Lausanne 2020 - Jour 10

Le journal des Bleuets

TV - Sport en France

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC