JOJ J6 : un anniversaire et cinq médailles

Partagez

La sixième journée des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020 était aussi celle de l'anniversaire de Ludmilla Bourcier. La hockeyeuse a célébré l'occasion en s'offrant l'or du tournoi de hockey-sur-glace multi-nations. Au total, les Français ont, ce mercredi, remporté cinq médailles.

Biathlon : une dernière à partager !

Pour la dernière épreuve du biathlon, l'équipe de France engagée sur ces Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne a fini en beauté, s'offrant une médaille de bronze dans le relais mixte, tout comme, il y a 8 ans à l'occasion des premiers JOJ d'hiver à Innsbruck, le quatuor Bègue/Claude/Chevalier/Ducordeau.

Les héros de Lausanne se nomment Fany Bertrand, Leonie Jeannier, Théo Guiraud-Poillot et Mathieu Garcia. Sur le site français des Tuffes, ils sont donc montés sur la troisième marche d'un podium dominé par l'équipe italienne, suivie par l'équipe russe.

Partie en première position, Fany Bertrand entamait la course dans un groupe de tête d'une petite dizaine d'athlètes. Dans les trois premières au ski, Fany souffrait sur le pas de tir. Avec une cible noire et trois pioches, Fany repartait distancée. Au couché, deux pioches seulement lui permettaient de passer le relais en 7e place. Léonie Jantier partait dès lors à l'assaut.

Légèrement moins rapide à ski, elle ne piochait cependant que 5 fois sur l'ensemble des deux tirs et lançait Théo Guiraud-Polliot à la 6e place. Le jeune biathlète du club de Villard sur Boège poursuivait l'effort et rognait une nouvelle place au bénéfice notamment d'un tir parfait au couché qui l'amenait à la 5e place malgré trois pioches sur le tir debout. Dernier relayeur, le médaillé d'or de l'Individuelle 12,5km, Mathieu Garcia lâchait les dernières forces restantes au terme de ces JOJ et parvenait à offrir la médaille de bronze. Meilleur concurrent sur ce dernier relais, Mathieu a réalisé un sans-faute bienvenu et a pu glisser sereinement dans les bras de ses camarades une fois passée la ligne d'arrivée.

Boblseigh : Camila prend le rythme !

Camila Copain a poursuivi sa belle série la piste de Saint-Moritz. Sur ses cinquième et sixième sessions depuis le début de ces JOJ, Camila s'est hissée à la cinquième puis la troisième place ! Le rythme est pris et c'est de bon augure à mi-chemin de la compétition…

Ski alpin : si près du bronze

Pour onze petits centièmes face à l’Autriche, la médaille de bronze échappe au duo de l’équipe de France de relais mixte parallèle, composé d’Auguste Aulnette-Caitlin McFarlane. Un podium qui aurait logiquement couronné le beau parcours de ce ticket choc dans cette épreuve spectaculaire et riche en rebondissements. Les Bleuets ont de fait successivement écarté de leur chemin le Canada en huitièmes de finale (4-0) puis les Etats-Unis en quarts (2-2, départagés au temps). Avant de s’incliner en demi-finale face à la Finlande, qui finira par s’imposer en finale contre l’Allemagne.

« C’était super serré, c’est dommage, a confié Auguste Aulnette. Ca aurait été beau de finir sur une bonne note. Mais c’est comme ça. J’avais de bonnes sensations sauf lors du dernier run où je me bloque un peu dans la grille. J’aurais pu aller un petit peu plus vite. Globalement, mon bilan personnel est top. Une médaille (l’or au Combiné), ça fait plaisir ! Mais je retiens aussi qu’une médaille, c’est dur à gérer. C’est tellement grandiose qu’il faut essayer de garder la tête sur les épaules. Il faut savoir continuer à s’amuser sans se mettre de pression même si c’est un gros événement. »

« Je suis déçue même si le parallèle n’est que du bonus, souligne Caitlin McFarlane. Je retire quand même du positif parce qu’on s’est bien amusés. On a pris beaucoup de plaisir. Je me suis donnée à fond, je n’ai pas tant de regrets que cela même si ce n’est pas passé aujourd’hui. Je m’en veux quand même un peu d’avoir fait des petites fautes qui nous ont coûté un peu cher et coûté cher à Auguste du coup car je n’avais pas beaucoup de sensations. A titre individuel, je suis contente de rentrer de ces JOJ avec une médaille (l’argent au Super-G). La grande leçon de ces JOJ, c’est qu’il faut savoir oublier sa médaille, se projeter pour la suite et ne pas perdre de vue ses objectifs. Mais il ne faut trop se prendre la tête. On a tout le temps, on n’a que 17 ans. »

Hockey-sur-glace : deux médailles d'or et une collection complète

Du côté des garçons, Hugo Galvez jouait la médaille de bronze tandis que les équipes vertes et rouge de Nathan Nicoud et Maël Halladj s'affrontaient en finale du tournoi multinations joué sur un format 3x3.
Menée 3 à 1 au terme de la première période, l'équipe marron d'Hugo Galvez se rebiffait dans la deuxième. Et c'est le Français qui sonnait la révolte au bénéfice de powerplays à 3 contre 2, inscrivant deux buts consécutifs qui permettaient à son équipe d'égaliser. La suite se transformait en une course poursuite effrénée qui amenait droit à la séances des tirs. Cette rencontre, qui se déroulait en parallèle d'une finale de bronze féminine sans plus lors de suspens, recueillait toute l'attention du public et, sous le décompte impulsée par le speaker, toute la Vaudoise Arena, engageait le décompte 5... 4... 3... 2... 1... et but ! En un même instant, les hurlement de joie des joueurs "marrons" exultant leur émotion en une grappe d'où jaillissaient casques et crosses, la sentencieuse sonnerie du buzzer et la clameur d'un public soulevé comme un seul homme pour saluer ce scenario, se mêlèrent pour créer un des plus beaux moments de ces JOJ. « C'est génial, y a pas de mots pour dire ça. C'est une expérience incroyable et je ne sais pas si je pourrais revivre ça dans ma vie, mais je l'espère, . », réagissait Hugo quelques minutes plus tard. Seul des trois hockeyeurs français du tournoi masculin à ne pas avoir eu la certitude, en début de journée, de rentrer à la maison avec une médaille, il pouvait savourer et constater « qu'avec des joueurs qui ne se connaissent pas on peut faire une super équipe, créer des affinités. On a constitué une grosse famille ici et on est encore plus réunis après ce qui s'est passé ce soir. »

La finale masculine offrit par ailleurs moins de suspens. Battus sur le score de 10 à 4, les rouges n'ont jamais réussi à poser leur jeu et surtout leur défense, exposant les gardiens rouges, dont un Maël Halladj pourtant bien habile. De son côté, Nathan Nicoud faisait son match et pouvait savourer la victoire sur son copain…

Du côté des filles, Nausikaa Clément n'a rien pu faire pour empêcher son équipe de perdre sa petite finale. Battue 6 à 4 après avoir été menée 4-1, l'équipe n'a jamais pu se mettre en situation de pouvoir s'approcher du podium. Si elle n'en gardait pas moins le sourire, Nausikaa a de fait été, ce mercredi, la seule à retourner au Village olympique sans médaille autour du cou. En effet, dans la finale pour la plus haute marche du podium, l'équipe jaune de Ludmilla Bourcier s'imposait logiquement, 6-1, avec notamment deux buts de la Française… sous les yeux de son père ! « C'était génial, a-t-elle réagi. On a fait un bon score, on a assuré un peu notre victoire et puis être championne des Jeux Olympiques de la Jeunesse le jour de mon anniversaire, c'est encore plus génial. C'est la récompense de mon travail, de notre travail. On est une équipe qui s'entend bien, qui fait de bonnes passes, qui communique… on est toutes ensemble et on la mérite. Ces JOJ n'ont été que du positif. Et puis, le 3x3, c'est beaucoup de technique et ça m'a permis de bien la travailler. ».

Deux médailles d'or, une d'argent, une de bronze, le bilan est plutôt bon pour nos hockeyeurs !...

L'album du jour

JOJ d'hiver Lausanne 2020 - Jour 6

L'actu des Bleus... | Le journal des Bleuets

A la Une

Soutiens ton Club !

Incontournable

TV - Sport en France

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC