JOJ : Alizée Dahon, un slalom qui vaut toutes les médailles

Partagez

Marquée par la malchance depuis le début des JOJ, Alizée Dahon a franchi ce marndi sa première ligne d'arrivée de ces JOJ, à l'occasion du slalom. Un soulagement pour cette skieuse ambitieuse à juste titre qui commençait à être rongée par la frustration.

Ce mardi soir, Alizée Dahon n’avait pas rendez-vous sur la place de médailles de Lausanne. Mais qu’importe, l’essentiel n’était pas de gagner ou de monter sur le podium mais bien de participer. Depuis le début des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne, la skieuse de Courchevel était en effet victime d’une malchance tenace qui lui collait aux spatules et ne lui avait pas permis jusqu’à présent d’humer l’aire d’arrivée de la piste des Diablerets. Une glorieuse incertitude du sport dont elle se serait bien passée depuis son entrée en lice vendredi dernier, même si ce genre de mésaventure fait également partie intégrante de l’apprentissage du très haut niveau.

« Ca a été assez dur avec d’abord la sortie en Super-G, raconte cette fan de Mikaela Shiffrin. Du coup, je n’ai pas pu faire le combiné le lendemain et j’ai ressenti de la frustration. Je suis restée un jour en bas au village olympique pour faire un peu de récup et m’entraîner à Lausanne. Et puis, deux jours après, au géant aussi, je sors dans la 2e manche après avoir fait beaucoup de fautes lors de la première. C’est encore de la frustration qui s’installe mais les coaches m’ont rassurée après chaque course. Ils ont été sympas avec moi pour que je ne me décourage pas et que je conserve de bonnes ondes. »

Je n’ai jamais broyé du noir »

« On n’a pas eu plus d’attention que cela à son égard, poursuit Michel Lucatelli, l’entraîneur des filles. On a procédé comme on fait d’habitude. Pour nous, c’était important de venir ici car on n’a pas souvent l’occasion de se confronter à d’autres nations, avec la crème des U18. On n’a pas complètement été devant mais on voit qu’il y a une bonne base et Alizée en fait partie. Pour sortir de cette spirale, on lui a juste donné comme consigne de continuer d’attaquer et d’arriver à faire ce qu’elle sait faire à l’entraînement. »

Car pendant ce temps-là, ça rigolait au sein de l’équipe de France de ski alpin avec le titre de champion du Combiné des JOJ pour Auguste Aulnette et celui de vice-championne du Super-G pour Caitlin McFarlane. Deux performances de haut niveau qui auraient pu l'atteindre. Mais cette ruée vers l’or et les métaux précieux eut finalement tout l’effet inverse : « Je n’ai jamais broyé du noir parce que quand tu vois tes copains de l’équipe de France ramener des médailles, ça te donne envie. Ca donne un peu plus de plaisir et d’envie d’y aller pour essayer toi aussi de ramener ta médaille. »

J’avais envie d’arriver en bas

Ce mardi, c’est donc le mors aux dents et avec la surmotivation en bandoulière qu’Alizée Dahon a attaqué ce slalom. Sa dernière sortie en individuel et son ultime occasion de conjurer le mauvais sort. « Je pense que si je suis sortie, c’est uniquement en raison d’erreurs techniques, nuance la Montpelliéraine. Après, il y avait la dimension de l’événement, un truc qu’on ne fait pas tous les jours mais ce n’était pas de la pression et ce n’est pas ça qui m’a fait commettre des fautes. C’était uniquement dû à des fautes. »

Vingt-deuxième après la première manche, Alizée Dahon a grimpé dans la hiérarchie à l’issue de la seconde en accrochant une très belle 14e place. De quoi composter définitivement son billet de néo-olympienne et de profiter enfin pleinement de cette grand-messe olympique. « J’avais envie d’arriver en bas mais surtout, de marquer un gros coup, souligne-t-elle. Ma seconde manche était belle comparée à la première. Du coup, ce que je retiendrai de ces JOJ, c’est que quoi qu’il se passe le jour d’avant, il faut l’oublier et donner tout ce que l’on peut le jour d’après. Tout donner, tout le temps, sans avoir de regrets. »

Ski Alpin | Le Mag' des Bleus | Le journal des Bleuets

TV - Sport en France

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC