JOJ : et une, et deux et trois médailles !

Partagez

JOJ d'hiver Lausanne 2020 - Jour 2

Trois nouvelles médailles sont venues garnir le panier de la délégation française à l'occasion de la deuxième journée de ces Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020 avec, en prime, un titre en ski alpin !

C'est d'abord aux Diablerets qu'est tombée la première médaille. Et c'est l'or qu'Auguste Aulnette est parvenu à glaner, ex-aequo avec le Norvégien Remsoey sur l'épreuve du combiné. Maitrisé de bout en bout, Auguste a fait la différence avec tous ses rivaux, passant de la neuvième place occupée au terme du super-G d'hier à la plus haute marche du podium - et reprenant au passage 0'99 secondes au Suédois Hostedt, doré hier et bronzé ce matin. Les Bleus ont particulièrement brillé puisqu'ils réalisent un très beau tir groupé dans le TOP 10 : Victor Bessière, 6e après déjà sa 4e place hier, et Baptiste Sambuis, 7e, ont fait la démonstration de leur beau potentiel. « J’avais de bonnes sensations mais par moment, j’ai peut-être trop réfléchi, a reconnu ce dernier. Je ne me suis pas assez lâché. Mais ça reste une bonne manche car j’ai essayé de tout donner. »

Aulnette : « J’y suis allé pour monter sur la première marche »

« J’ai du mal à réaliser, je suis super content, a déclaré de son côté celui que le staff tricolore surnomme affectueusement Gus, désormais nouveau roi de l’Olympe. J’y suis allé pour monter sur la première marche (du podium). Après, j’ai osé lâcher et tout donner dans le final mais je ne m’attendais pas à rester sur le podium. Comme j’avais tout donné, je n’aurais pas eu de regrets mais c’est passé. C’est le meilleur résultat de ma jeune carrière, c’est clair. La médaille de Caitlin m’a carrément motivé, j’avais envie d’être à sa place. »

McFarlane : « C’est une grosse déception mais je garde la tête haute »

Du côté des filles, pas de doublé pour Caitlin McFarlane. Médaillée d'argent du super-G hier, la Française ne parvient pas à s'accrocher au podium de son épreuve préférée. « C’est difficile à dire ce qu’il s’est exactement passé, a raconté la championne olympique de la jeunesse du Super-G. Je n’ai pas pris assez de direction dans la dernière rupture. C’est une grosse déception mais je garde la tête haute. Et je me projette déjà vers les prochaines échéances. Je serai revancharde. En tout cas, la médaille et tout le protocole autour n’ont pas eu d’effet. Je n’étais pas du tout dans cet état d’esprit. »

En manque de sensations hier lors du Super-G (seulement 27e), Chiara Pogneaux a redressé la barre à l’occasion du slalom du Super-G en terminant 16e. Pas suffisant en tout cas pour satisfaire la skieuse de Serre-Chevalier : « J’y suis allée un peu plus sereine car je n’avais rien à jouer mais j’ai rencontré un peu les mêmes problèmes qu’hier. J’y suis allée gentiment, j’aurais pu m’engager un peu plus. En ce moment, je n’ai pas trop d’énergie. Je ne sais pas trop d’où ça vient. J’ai été malade il n’y a pas si longtemps. Il y a plein de petites choses qui arrivent à droite, à gauche et qui font que je ne suis dedans. »

Richard : « C’est dingue, c’est incroyable »

Pour le début des épreuves de biathlon ce samedi, la délégation française a fait parler la poudre. C’est Jeanne Richard qui a donné le bon tempo le matin en décrochant l'argent sur l’épreuve individuelle (10km). Derrière elle, Léonie Jeannier prend une très belle 6e place, tandis que Fany Bertrand termine 11e et Chloé Bened 33e. « A l’approche de cette première course, j’étais stressée mais finalement, j’ai abordé presque comme un championnat de France mais c’est tellement différent, ça n’a rien à voir. Il y avait de la pression car c’est une course internationale et c’est dingue de courir en France (les épreuves de biathlon se déroulent à la station des Tuffes, dans le Jura français). Globalement, ma course s’est bien passée. Je suis contente au tir, je n’ai lâché que deux balles, couché et debout. J’ai tout donné. Une médaille aux Jeux Olympiques de la jeunesse, c’est incroyable, c’est dingue. Je n’en reviens toujours pas. » Derrière, Fany Bertrand termine 11e à plus de trois minutes de la Russe Alena Mokhova, la nouvelle championne olympique de la distance, tandis que Chloé Bened pointe à la 33e place.

Garcia écrit son histoire

Galvanisé par la médaille de Jeanne Richard, Mathieu Garcia a décroché dans l’après-midi la médaille de bronze de l’épreuve individuelle masculine (12,5km), remportée par le Russe Oleg Domichek. 17 ans, le sociétaire du CS Villard de Lans laisse une première trace dans l’histoire olympique, lui qui s’était fixé pour objectif initial de « réaliser un Top 3 aux JOIJ 2020 » et dont le rêve ultime est de « remporter un jour une médaille aux Jeux Olympiques ». Auteur d’une jolie course, Lou Thievent termine 7e tandis que Aubin Gautier-Pélissier prend la 18e place, sans oublier la 13e place de Guiraud Poillot.

Mazzara tout en gestion

A l'issue du programme individuel court, Maïa Mazzara pointe ce samedi soir au 7e rang avec 59.48 points, le podium étant pour l'instant situé à 65.84 points. « Mon objectif, comme dans toutes les autres compètes, c'était de me focaliser sur la technique parce que c'est la seule chose qui dépend de moi pour les scores décidés par les juges, explique la Parisienne. Je suis seulement concentrée sur ce qui me concerne. Il reste encore beaucoup de choses à travailler mais step by step. Pour la suite, je ne me pose pas de questions, je reste sur le moment présent. Enfin, j'essaye... J'ai beaucoup de mal à apprendre à faire ça mais maintenant, je commence à y arriver. Je suis vraiment contente d'avoir réussi à me gérer. Même si je dis que je me concentre sur les mêmes choses que sur les autres compétitions, ce n'est quand même pas tout à fait la même sensation. Par exemple, le fait de devoir se présenter avant les six minutes, c'est la première fois et je me demandais : "qu'est-ce qu'on fait ? comment je gère ça, c'est nouveau"...» Françoise Bonnard, entraîneure nationale de patinage artistique, se montrait en tout cas satisfaite : « C'était un beau programme. Tout est en progrès, les arrivées, la vitesse, l'amplitude, il y a les tours sur les pirouettes, il n'y a pas de fautes techniques, donc je suis très satisfaite de ce programme là.»

L'actu des Bleus... | Le journal des Bleuets

Soutiens ton Club !

TV - Sport en France

Confinement

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC