Vincent Defrasne : "Vivre ces JOJ avec le cœur"

Partagez

Transmettre sa passion pour les Jeux Olympiques et inspirer la nouvelle génération à travers le sport et les valeurs Olympiques. C'est le rôle du conseil des athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lausanne 2020 dont fait partie Vincent Defrasne, champion olympique de biathlon à Turin en 2006.

Vous avez été chef de mission de la délégation française pour les JOJ de Lillehammer 2016. Comment avez-vous vécu cette expérience ?
J’étais super enthousiaste lorsqu’on m’a proposé d’être le chef de mission de la délégation et c’était assez magique. Je me suis encore plus pris au jeu que je ne le pensais. On a beaucoup travaillé avec les collègues du CNOSF sur la préparation, pour faire en sorte que la délégation soit bien logée, bien préparée, que tout soit au mieux pour leur arrivée. Mais ce qui m’a le plus marqué, je crois, c’est la manière dont les jeunes athlètes se sont motivés, préparés, ont concouru. Il y a eu de très belles choses, des médailles, des moments de partage au sein de l’équipe, mais également avec d’autres délégations. Pour moi, ça a été une belle expérience à tous niveaux. J’étais à la fois content et fier de ces athlètes qui avaient un très bon état d’esprit. Ils voulaient gagner mais pas forcément à tout prix, ils voulaient surtout apprendre. C’est un super souvenir, je me rappelle m’être replongé dans des sensations d’athlète par les jeunes interposés.

Lillehammer 2016

Vous êtes membre du conseil des athlètes de Lausanne 2020, en quoi consiste ce rôle ?
Je fais partie du conseil des athlètes qui a été créé par le Comité d’organisation de Lausanne et qui réunit une dizaine d’athlètes issus de différents sports et pays. L’idée était de recueillir la vision de sportifs en amont de la préparation. Et depuis quelques semaines, nous sommes en contact avec la jeunesse locale suisse pour faire monter l’événement et préparer les jeunes à ce qu’ils vont pouvoir venir voir sur les JOJ. Pendant l’événement, des activités vont être organisées auprès de ce public pour leur faire découvrir ce que sont les JOJ.

Serez-vous présent sur ces 3e JOJ d'hiver ?
Je vais m’y rendre sur place quelques journées en tant que membre du conseil des athlètes. En amont, il y a eu le relais de la flamme à la station des Rousses auquel j’ai participé. Après, je vais aller à la cérémonie d’ouverture et, ensuite, j’ai trois journées d’implication.

Partage d'expérience avec les écoles suisses dans le cadre de Lausanne en Jeux !

Un programme « Lausanne en Jeux ! » est mis en place à destination du public et un programme Education pour les participants. Pouvez-vous nous en dire un peu plus…
Le programme « Lausanne en Jeux ! » est pour partie activé par le conseil des athlètes. L’objectif est d’aller chercher non seulement les jeunes athlètes locaux suisses mais aussi la jeunesse suisse en général. Que ces personnes puissent bénéficier de l’ambiance, de certaines sessions d’éducation plus globales sur des aspects qui touchent leur catégorie d’âge, comme la nutrition, la gestion des études... Le programme Education proposera des ateliers interactifs auxquels les athlètes auront accès sur place, pour échanger sur le sport, la performance, l’entrainement... Là, ce seront surtout les Athlètes Modèles du CIO et des Fédérations Internationales qui seront impliqués.

Si vous pouviez décrire les JOJ en quelques mots, lesquels seraient-ils ?
Prometteur, pour l’événement qui est encore nouveau et les jeunes qui participent. Un jeune événement qui est en train d’évoluer, et qui se montre innovant. Car une des ambitions des JOJ est aussi de tenter des choses qui pourraient se voir confirmer ou non sur les Jeux Olympiques.

Quel message souhaitez-vous faire passer à la délégation française présente à Lausanne ?
Si je peux donner un conseil à la délégation française, à la fois à Ophélie David mais aussi aux jeunes athlètes, c’est de vivre ces JOJ avec le cœur et d’avoir l’envie d’apprendre et de rencontrer. Ce n’est pas un aboutissement mais une étape d’apprentissage. S’ils sont là, c’est que leur carrière est prometteuse donc il faut continuer. C’est un moment de partage qui peut être vécu stratégiquement, pour progresser dans son sport, en échangeant sur des aspects très techniques avec les athlètes modèles qui seront là, des compétiteurs et des coaches d’autres nations. Mais la chance des JOJ, c’est aussi l’ouverture au monde, c’est ce qui est très précieux.

Champion olympique de biathlon en 2006, porte-drapeau à Vancouver, coordinateur des athlètes modèles au CIO, chef de mission de la délégation française... où en êtes-vous aujourd’hui ?
Aujourd’hui, je suis dans une période de changement, je suis en train de lancer une marque de vêtements de ski et de montagne. C’est une nouvelle aventure que j’ai lancée il y a un peu plus de six mois maintenant. Ce projet me tenait à cœur depuis plusieurs années et prendra vie concrètement à l’automne prochain. Je travaille dessus à la fois en France et en Suisse. Je me suis ainsi « détaché » de mes autres occupations, bien que je participe encore à des actions ponctuelles dans le domaine du sport.

Le Mag' des Bleus | JOJ Lausanne

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC