JOJ : Cristobal Huet, le régional de l’étape

Partagez

A 44 ans, le Franco-Suisse Cristobal Huet fait partie des ambassadeurs des JOJ de Lausanne. Un choix logique et hautement symbolique tant le cœur de l’ancien gardien de but des Bleus balance entre son pays natal et sa nation d’adoption.

C’est le plus suisse des Français. Ou le plus français des Suisses. Nommé l’an passé ambassadeur des troisièmes Jeux Olympiques d’hiver de la Jeunesse (au même titre que 13 autres champions) qui s’ouvrent ce jeudi 9 janvier à Lausanne, Cristobal Huet est le porte-parole idéal de ces JOJ helvétiques à l’accent français puisque le stade des Tuffes, niché dans le Jura français, accueillera les épreuves de saut à ski, combiné nordique et biathlon. A 44 ans, l’ancien international français de hockey sur glace qui a opté depuis 2010 pour la double nationalité franco-suisse incarne donc le parfait trait d’union entre ces deux nations. « Cette compétition aura forcément une saveur un peu particulière pour moi car j’ai passé beaucoup de temps à Leysin où il y aura les épreuves de snowboard, souligne l’ancien gardien de but, justement marié à une Suissesse. J’ai également habité pendant huit ans à Villars où il y aura le skicross. » Sans oublier ses passages remarqués dans le Hockey Club de Lugano de 1998 à 2002, avec lequel il remportera notamment la Ligue Nationale A suisse, avant de boucler sa carrière au Lausanne Hockey Club (de 2012 à 2018), et où il est aujourd’hui en charge de l’entraînement des gardiens.

« Je serai plus là pour la transmission, dans le cadre d’échanges avec les jeunes »

« Comme je suis basé à Lausanne et qu’une grande partie des épreuves a lieu dans la région, c’est donc tout naturellement que j’ai accepté cette mission, explique l’unique français vainqueur de la Stanley Cup (en 2010 avec les Blackhawks de Chicago). Je serai plus là pour la transmission, dans le cadre d’échanges avec les jeunes. Comme je travaillerai en même temps, je ne serai présent qu’à quelques événements, sur quatre-cinq dates en différents lieux. Mais je serai tous les jours à la Vaudoise Arena, le site de hockey. » Un site flambant neuf, qui s’est refait une beauté l’an passé et dont l’ambiance surchauffée devrait électriser les épreuves de hockey. « La patinoire tourne à plein régime depuis le 24 septembre avec les matches de l’équipe de Lausanne, même si tout n’est pas encore fini avec des espaces qui sont encore en travaux (en vue des Championnats du monde qui auront lieu en mai prochain), détaille Cristobal Huet. L’affluence est déjà montée à 10.000 personnes. C’est un outil incroyable, je pense que c’est la salle la mieux conçue de Suisse avec tout ce qu’il faut en termes de modernité. Les spectateurs seront au-dessus de la glace pour profiter pleinement du spectacle. »

© pressesports

Un tournoi de 3x3 qui s’annonce ludique

Mais la curiosité principale du programme de hockey sur glace restera sans conteste la compétition par équipes multi-nations de 3x3 où, pour la première fois de l’ère olympique, deux équipes de trois joueurs issus de pays différents s’affronteront sur un demi-terrain, en marge du tournoi classique. « C’est super ! s’enthousiasme le double olympien, qui a pris part aux JO 1998 de Nagano et 2002 de Salt Lake City. On pratique souvent le trois contre trois à l’entraînement. Il y a beaucoup d’actions, ça va rapidement d’un côté à l’autre. Il n’y a pas vraiment de pause. Les qualités seront valorisées à travers le jeu, plutôt que les individualités. Ce sera plus ludique et sympa à regarder. J’ai hâte de voir comment ça sera perçu », même si la star franco-suisse n’imagine pas ce format avoir un avenir dans la cour des plus grands.

« Une chance incroyable pour les jeunes »

En attendant, celui qui vient de voir son numéro 39 définitivement retiré du Lausanne HC se redécouvre une âme de jeune premier à mesure qu’approche la compétition : « J’ai eu la chance de faire les Jeux Olympiques mais j’aurais adoré faire ça. C’est une chance incroyable pour les jeunes de pouvoir participer à ces Jeux. Ca donne envie et ça permet d’affronter les meilleurs athlètes de leur âge. On peut voir ainsi les progrès qu’on a pu faire et le chemin qu’il reste à parcourir. C’est un moyen de se confronter aux autres et de vivre un moment de partage. » Dans le pur esprit olympique.

Les grandes nations au rendez-vous ?

Mais la compétition reste la compétition, avec son lot de prétendants biberonnés aux exploits de leurs glorieux aînés. Alors, peut-on s’attendre comme à l’étage supérieur à une domination dans le tournoi principal des Etats-Unis, de la Russie, de la Finlande, du Canada, de la Suisse ou encore de la Suède ? « C’est dur à dire mais en général, les nations qui dominent le hockey sont également dominatrices à l’échelon inférieur, conclut le champion de France 1998 avec les Brûleurs de Loup de Grenoble. On devrait donc voir du très bon hockey et pas d’énormes surprises, à mon avis. Mais je ne donnerai pas le podium car je suis mauvais en pronostics ! »

Le Mag' des Bleus | JOJ Lausanne

Soutiens ton Club !

TV - Sport en France

Confinement

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC