JMP Doha 2019 J5 : le meilleur pour la fin

Médaille
Partagez

Tout vient à point à qui sait attendre. Il aura fallu patienter jusqu’à la dernière journée de ces premiers Jeux Mondiaux de plage pour voir l’équipe de France débloquer son compteur de médailles. Les filles du basket 3x3 ont remporté une magnifique médaille d’or en disposant des Pays-Bas en finale. Le triple champion du monde de kitefoil, Nicolas Parlier, était en position de favori et remporte la médaille d'argent, tandis que le duo Marie-Eve Hoarau/Nicolas Gianotti monte sur la deuxième marche du podium du beach tennis après avoir brisé le « signe brésilien ».

Basket 3x3 : Un carré magique

Dans cette toute jeune discipline, l’équipe américaine faisait figure d’épouvantail lors de ces Jeux Mondiaux mais c’est un carré français composé de Maëva Djaldi Tabdi, Marie-Paule Foppossi, Diaba Konate et Johanna Muzet qui a fait parler sa solidarité et son excellent travail défensif pour aller chercher le titre après une journée au long cours.

Les Françaises ont d’abord sorti l’Ouganda en début d’après-midi 20-14 avant de rencontrer le Brésil en demi-finales. Les « Auriverde » avaient éliminé des Américaines un peu trop sûres d’elles au tour précédent. Mais la défense de fer des Tricolores a eu raison des Brésiliennes qui n’ont marqué que 8 points (score final : 13-8). Après les Jeux européens et les Jeux méditerranéens, avec des équipes différentes, les Bleues du 3x3 rentrent de nouveau avec l'or et marquent encore plus de leur empreinte la discipline.

Cliquez pour agrandir

Peu avant 20h30, l’équipe encadrée par Karim Souchu, Yann Julien et Richard Billant était prête pour l’assaut final. Une fois de plus, l’esprit de corps et la rigueur défensive allaient placer les Néerlandaises sous l’éteignoir les empêchant de marquer. Après un début de match serré, Johanna et Diaba profitaient des espaces et permettaient à la France de s’imposer 15-9 en maintenant une concentration parfaite jusqu’au bout. Et il était près de 22 heures quand retentit la première et seule Marseillaise de ces premiers Jeux Mondiaux de plage de Doha 2019.

Kitefoil : l’émotion de Nicolas

Journée à suspense à Katara où Nicolas Parlier attendait ses adversaires après avoir largement dominé les éliminatoires. Théo de Ramecourt, 1er et 2e de ses deux courses en demi-finales, est passé tout près de le rejoindre en finale mais il finit au 5e rang. Lors de la finale à quatre disputée dans la foulée sur un parcours sprint, il suffisait d’une victoire à Nicolas Parlier pour se parer d’or. Las, son adversaire allemand Florian Gruber a été très solide dans des conditions de vent assez faibles (5 à 7 nœuds) et a remporté les deux courses, et l'or avec.

Cliquez pour agrandir

« J’ai fait ce que j’ai pu, a expliqué Nicolas après la course. Les conditions de vent étaient assez piégeuses toute la semaine. Avec la chaleur, les organismes étaient soumis à rude épreuve. J’étais venu ici pour une médaille et je suis satisfait de l’avoir obtenue. »

Nicolas ne pouvait cacher son émotion après la course et un événement tragique survenu la veille. « Je voulais dédier cette médaille à Daniel, un ami à côté de qui je faisais du planeur au Pic Saint Loup, a-t-il expliqué. Discuter avec lui a toujours très inspirant et il est malheureusement parti hier dans un crash de planeur. »

L’étudiant en kinésithérapie poursuivra sa carrière dans cette discipline dont il a été un des pionniers, sans savoir s’il continuera jusqu’aux Jeux de 2024 où cette discipline devrait figurer au programme des épreuves de voile sous la forme d’un relais mixte…

Beach tennis : une médaille à l’arraché !

Après qu’ils aient obtenu de très haute lutte leur place en demi-finales, on pouvait se montrer inquiet sur la fraicheur de la paire composée de la Réunionnaise Marie-Eve Hoarau et du Martiniquais Nicolas Gianotti dans l’épreuve de double mixte. Opposés aux redoutables Brésiliens Vinicius Font et Joana Cortez, les Français prennent un très bon départ et tiennent le choc pour arracher le premier set au tie-break. La deuxième manche est survolée par les Brésiliens 6/2 mais les Français ont encore des ressources et dominent le super tie-break 10-7, grâce à une plus grande efficacité au service.

Cliquez pour agrandir

Les voilà en finale. Trois heures plus tard, une autre paire brésilienne leur est proposée mais Raffaella Miller et Andre Baran sont nettement plus forts et ils survolent la rencontre 6/1, 6/1 en 38 minutes. Pas de quoi doucher leur enthousiasme....

L'actu des Bleus... | Le journal des Bleus

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC