JMP Doha 2019 J3 : des perfs, pas de podium...

Partagez

JMP Doha 2019 - J3

Les journées se suivent et se ressemblent pour la délégation française toujours à la recherche de sa première médaille dans ces premiers Jeux Mondiaux de plage à Doha. Lundi, plusieurs occasions ont été manquées par les tricolores en wakeboard, escalade et skateboard. Le kite foil, le beach tennis et le basket 3 x 3 ont offert quelques perspectives de podium…

Wakeboard : la vague est passée


On attendait beaucoup de Maxime Roux, 15 ans, le plus jeune des finalistes du wakeboard après son superbe score de 91,78 qui lui avait donné la première place des qualifications. Malheureusement, en finale sur le lagon de Lagtifiya, il a chuté à deux reprises, assez lourdement la première fois, et hypothéquant toute chance de podium. Ce très grand espoir de la discipline, originaire de Cajarc, se contente, avec 57,44 points, de la 5e place d’une épreuve remportée par l’Italien Massimiliano Piffaretti et ne réalise pas le doublé Jeux méditerranéens de plage (remportés fin août) / Jeux mondiaux de plage.
« J’ai raté ma première figure parce que ça allait un peu trop vite et j’ai atterri derrière la vague. Avec l’eau salée, la réception est plus dure que d’habitude et je suis tombé, explique-t-il. Et au retour, la vague s’est fermée sur ma planche. Ça arrive. »
Maxime était le plus jeune de tous les compétiteurs et il a vécu l’expérience comme une leçon pour l’avenir. Il pourra se consoler en constatant que son score des qualifs (91,78) était supérieur à celui du vainqueur italien en finale (86,22). Son prochain objectif sera de bien figurer lors des prochains championnats du monde où il concourra encore dans les rangs des juniors.

Escalade : ça bloque en finale


Deux Français s’étaient qualifiés pour la finale de bloc programmée dans le parc Aspire tout près de l’imposante tour en forme de torche olympique : Mickael Mawem et Arthur Ternant. Sur un tracé très piégeux, Mickael a réussi à gravir deux blocs sur les quatre proposés alors qu’Arthur n’en a gravi aucun jusqu’en haut et ils se retrouvent aux deux dernières places de cette finale (5e et 6e) loin des Japonais Harada et Watabe qui se parent d’or et d’argent.

Skateboard : 2 belles finalistes


Là encore sur le très beau bowl installé dans le parc d’Aspire à 500 m du mur d’escalade, les deux Françaises engagées ont réussi à se qualifier pour la finale à 8. Madeleine Larcheron, âgée de 13 ans et demi, a réussi le troisième score des qualifs (24.12) tandis que Shani Bru a signé le 8eme score des qualifs mais s’est blessée au poignet lors de l’échauffement de la finale. Finalement Madeleine signe un 24.00 en finale et se retrouve 4e derrière l’Espagnole Benedetti tandis que Shani Bru finit 7e.

Basket 3 x3 : un bon départ


Bonne entrée en matière de l’équipe de France féminine (la seule engagée) qui a remporté ses deux premiers matches dans le groupe D. Les quatre filles, toutes issues d’universités américaines, ont d’abord battu l’Argentine 17-10 avant de dominer le Mali en soirée 18-12.

Kite foil : toujours en course


Bien meilleures que la veille, les conditions de vent ont permis d’enchaîner les courses devant la plage de Katara. Le triple champion du monde en titre, Nicolas Parlier, a fait parler son sens tactique pour prendre la tête du classement. Il a gagné pas moins de 4 courses sur 6. Théo de Ramecourt a gagné une course et il figure au 7e rang. Dans la compétition féminine, Alexia Fancelli est en 9e position. On les retrouvera tous mardi pour les demi-finales.

Beach tennis : le salut dans le mixte


Guillaume Leruste et Nicolas Gianotti se sont inclinés en quarts de finale face à l’équipe brésilienne composée de Andre Baran et Vinicius Font mais Nicolas, le Martiniquais, s’est rattrapé quelques heures plus tard en atteignant les demi-finales du double mixte associé à la Réunionnaise Marie-Eve Hoarau. Il leur aura fallu batailler près de deux heures face aux Russes Gurev et Nikoyan battus seulement au set décisif 3/6, 7/6 , 15-13.
L’équipe composée de Théo Irigaray et Mathieu Guégano a également perdu au stade des demi-finales 7/5, 6/3 contre les Espagnols Antonio Ramos et Gerard Rodriguez. La dernière chance de médaille pour les Bleus se jouera donc en mixte, mercredi.

Lutte de plage : pas le jour


Dans cette discipline spectaculaire, Marine Le Cour Grandmaison, championne de France 2019 de la discipline en moins de 70 kg, n’a pas franchi la phase de poules, s'inclinant à quatre reprises en autant de combats.

L'actu des Bleus... | Le journal des Bleus

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC