A la découverte du kite-foil, future discipline olympique

Photo AWBG 2019
Partagez

Le kitefoil est une discipline de voile très spectaculaire qui se pratique sur une planche d’1,55 m de long (maximum) et de 2 kilos (minimum) équipée d’un foil (une quille) de 100 à 110 centimètres de haut, permettant de limiter le frottement de la planche sur l’eau. Cette planche (ou flotteur) est tractée par une voile de 9 à 21 m2 de selon les conditions de vent.

Discipline olympique en 2024

Le kitefoil fera son entrée au programme olympique lors des Jeux Olympiques de Paris 2024, sous une forme de relais mixte (un homme et une femme). Il a fait son entrée au programme des championnats du monde de voile à Aarhus en 2018 qui ont vu l’Américaine Daniela Moroz et le Français Nicolas Parlier s’imposer. Lors des Mondiaux 2019, le relais mixte a été testé pour la première fois avec une victoire des États-Unis (Moroz-Hefferman) devant la France (Fancelli-Nocher) et la Russie (Kalinina-Taradin).

« C’est une discipline récente, explique Laure Collin, coordinatrice de cette discipline à la Fédération française de voile. La première épreuve a eu lieu à La Ciotat en 2012, et la première compétition internationale en 2014. Le succès a été immédiat. Les champions utilisent des ailes à caisson qui s’assimilent à des parapentes et les compétitions se disputent en régates sur des parcours côtiers entre des bouées comme les autres séries olympiques. »

86km/h en vitesse de pointe...

La voile de compétition s’assimile à une voile de parapente alors que, pour les débutants, on utilisera un boudin gonflable qui stabilise la voile. Pour le spectateur, l’impression visuelle est irréelle tant les athlètes donnent l’impression de voler au-dessus de l’eau même en cas de faibles conditions de vent. Depuis 2017, toutes les disciplines de kite nautique sont rattachées à la Fédération française de voile après avoir été précédemment dans le giron de celle du vol libre. Cela comprend le kitefoil, le freestyle (figures) et la vitesse.

Nicolas Parlier, un des pionniers du kitefoil en France, multiple champion du monde, a dépassé les 46 nœuds en kitefoil soit plus de 86 km/h. Fils du navigateur Yves Parlier, héraut de l'hydraplaneur et pionnier de la traction des navires par des voiles géantes, cerf-volants issus tout droit de la technologie du kitesurf, Nicolas s'inscrit pleinement tout à la fois dans la poursuite et l'inspiration de l’œuvre paternelle.

Le Mag' des Bleus | Le journal des Bleus

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC