Clarisse Agbegnenou, porte-drapeau à Minsk !

Partagez

Jeudi 6 juin 2019, la vice-championne olympique et triple championne du monde de judo, Clarisse Agbegnenou a été officiellement désignée porte-drapeau de la délégation française pour les Jeux européens de Minsk 2019. Réaction…

Qu’as-tu ressenti en apprenant que tu serais la porte-drapeau de la délégation française lors des Jeux Européens de Minsk ?
J’ai d’abord été un peu choquée !... Porte-drapeau ça n’est pas rien ! C’est exceptionnel pour tous les athlètes qui ont eu ou qui auront la chance de jouer ce rôle un jour. Du coup, j’ai été un petit peu surprise qu’on me donne une telle responsabilité, je suis vraiment heureuse de me dire que je vais ouvrir le bal de l’équipe de France dans ces Jeux Européens.

Comment vois-tu ce rôle, quels sont les principaux changements que tu imagines par rapport aux compétitions que tu as l’habitude de disputer ?
Je pense que lorsque l’on n’est pas porte-drapeau, on arrive sur les compétitions avec une seule chose en tête, notre propre résultat. Cette fois ça va être un peu différent, je vais devoir faire tout mon possible pour que l’équipe de France remporte un maximum de médailles ; mais ça n’enlève rien à mes objectifs personnels, j’ai le devoir de ramener une belle médaille.

Ta compétition se déroule sur une seule journée, du coup as-tu prévu d’aller soutenir d’autres athlètes de l’équipe de France si tu en as l’occasion ?
Oui bien sûr ! J’en ai déjà discuté avec certains boxeurs, leur compétition dure toute la semaine du coup ça serait bien d’aller les voir dès que j’en aurai l’occasion. Je sais qu’il y aura aussi de l’athlétisme, c’est un sport que j’apprécie beaucoup, j’aime également beaucoup la lutte et le basket surtout que j’ai d’anciennes copines de l’INSEP qui devraient jouer. En fait j’aime plein de sports, il va falloir que je fasse certains choix, enfin je verrai tout ça sur place !

Si tu as l’occasion de croiser Teddy (Riner), porte-drapeau de l’équipe de France lors des Jeux Olympiques de Rio 2016, est-ce que tu lui demanderas quelques conseils sur ce rôle ?
Oui c’est possible, même si je ne suis pas sûre de le croiser d’ici là, mais si je le vois à l’entraînement je pense qu’effectivement je lui demanderai des petits conseils. Je poserai sûrement quelques questions à d’autres personnes de mon entourage, mais il faut également que je prenne mon propre plaisir dans ce rôle, que je gère ça un peu moi-même aussi.

En 2015, lors de la première édition des Jeux Européens, tu étais revenue de Bakou avec une médaille de bronze en individuel et une d’or par équipe. Est-ce que tu t’es fixée des objectifs précis pour Minsk ?
Oui, le top serait de remporter deux médailles d’or cette fois. En individuel, il ne me manque plus que deux titres : celui des Jeux Européens et celui des Jeux Olympiques. Donc, à Minsk, j’aimerais beaucoup remporter deux médailles d’or pour compléter mon panel.

En août 2024 tu auras 31 ans, les Jeux Olympiques se dérouleront à Paris, est-ce que cette échéance est dans un coin de ta tête ou c’est encore trop loin pour y penser ?
Pour l’instant, c’est un peu dur d’y penser, je suis surtout focaliser sur les Jeux de Tokyo 2020 qui sont très proches et qui me donnent très envie. Actuellement, c’est vraiment à ces Jeux 2020 au Japon auxquels je pense, j’ai l’ambition d’y remporter cette fameuse médaille d’or qu’il me manque. Une fois cet objectif « Tokyo » passé, oui bien sûr je pense que les Jeux de Paris 2024 seront très vite dans ma tête.

Le Mag' des Bleus | L'actu des Bleus

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC