Mouliom, l'homme-dunker en or

Médaille
Une Marseillaise chantée à tue-tête pour Karim Mouliom
Partagez

Les JOJ ont cette particularité d'être un événement novateur. Ce soir en a été la parfaite illustration avec l'avènement d'une épreuve véritablement inattendue dans le giron olympique et pourtant diablement dans l'air du temps : le concours de dunks, si cher aux basketteurs. Au fil d'un spectacle bien mené, où le public s'est pris au jeu, Karim Mouliom à ponctué la compétition de smashs rageurs et plus subtils pour finalement rafler la mise... Une médaille d'or, tout simplement !

Avais-tu répété, travaillé tes dunks ou est-ce de la pure inspiration ?
Avant le concours je m'étais dit qu'avec mes capacités je pouvais faire pas mal de choses. Je n'avais prévu que quatre dunks, pensant qu'il en fallait deux pour les qualifications et deux pour la finale. On avait préparé pendant la semaine, mais uniquement des dunks moyens, pas ceux qui peuvent te faire vraiment gagner. Avant cela, pas vraiment...

Savais-tu qu'il y avait cette épreuve aux JOJ ?
J'avais rapidement regardé et effectivement, j'avais constaté qu'il y avait un concours de dunks. Par contre, je ne savais pas du tout qu'ils décernaient une médaille pour ça.

Tu gagnes le concours en faisant le show. Tu en avais envie, tu l'avais programmé, ou cela se fait-il naturellement ?
J'ai déjà fait plusieurs concours donc du coup s'est venu spontanément. Le concours en lui-même était tout même difficile. J'ai eu peur jusqu'au bout avec le Slovène, finalement médaillé d'argent. Il était très bon.

Qu'as-tu ressenti sur cette première marche du podium ? On t'a vu chanter avec beaucoup de cœur...
De le fierté, beaucoup de fierté. J'étais évidemment très heureux !

Comment se passe ton expérience des JOJ ?
Je vis l'aventure à fond, complètement. Je suis vraiment content d'être ici, c'est super de pouvoir rencontrer d'autres athlètes, d'échanger, de discuter avec eux. C'est une chance pour nous.

Une médaille d'or pour toi déjà, mais il vous reste le tournoi par équipe. Comment le sens-tu ?
On peut battre toutes les équipes. Il y a pas mal de grosses équipes concurrentes dont il faudra se méfier, comme la Pologne, la Lituanie, l'Espagne... On verra tout simplement.

Si vous décrochez une médaille en équipe aura-t-elle plus de saveur que celle que tu as obtenu ce soir ?
Je ne sais pas. Je ne pourrais pas dire. C'est vrai que lorsque l'on est en groupe c'est un sentiment exceptionnel. Du coup, je dirais bien que oui, mais franchement je ne sais pas.

Karim MOULIOM | Basket-Ball | Actualités

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC