L'escrime française vise juste !

Médaille
Partagez

A une journée de la fin de la compétition, les Bleus ont déjà pleinement rempli le contrat sur ces championnats du monde d'escrime 2014 de Kazan (Russie).

Il l'avait annoncé, il l'a réalisé ! Vainqueur du Challenge International de Paris en début d'année, Enzo Lefort avait fait part de ses ambitions. Il visait le podium en individuel et est monté sur la troisième marche. Julien Mertine battu d'entrée, Erwann Le Pechoux stoppé de peu (13-15), par le n°1 mondial le Chinois Jianfei Ma, sacré ensuite vice-champion du monde dans cette épreuve, Vincent Simon défait face au Tchèque Alexander Choupenitch en tableau de 16 (11-15), après une belle victoire sur l’Américian Alexander Massialas (15-8), Enzo portait seul les espoirs des Bleus. En demi-finale, le jeune Français échouait néanmoins à renverser le Russe Alexey Cheremisinov, vice-champion d’Europe 2013 et 2014 (8-15) et terminait sur la troisième marche du podium.

Le deuxième podium tricolore fut partagé et offrit la première Marseillaise à la France. Le tournoi masculin d'épée avait pourtant commencé dans la douleur avec la défaite de Jean-Michel Lucenay en tableau de 64, d’une touche face au vice-champion d’Europe Paolo Pizzo (14-15). Les deux autres Français encore engagés ont connu un bien meilleur sort. Gauthier Grumier décrochait la médaille de bronze en perdant sa demi-finale face à l'autre Français, Ulrich Robeiri (11-15), et après de belles victoires gagnées face au Coréen Sangyoung Park en T16 (15-5), puis contre le Russe Pavel Sukhov en quarts de finale (15-7). Ulrich a pour sa part mené sa quête au bout, devenant champion du monde en remportant la finale contre le Coréen Park Kyoungdoo 15 touches à 12.

Les médaille suivantes furent obtenues en équipe et confirmèrent la dynamique générale de l'escrime française. Ce furent d'abord les sabreuses (Cécilia Berder, Charlotte Lembach, Manon Brunet, Saoussen Boudiaf) qui s'octroyèrent l'argent au terme d'un parcours marqué par une victoire face aux Hongroises en tableau de 16 (45-39) suivi de deux très belles performances face aux Russes, n°1 mondiales (45-41) puis, en demi-finale contre l’Italie (45-42). Les Américaines auront raison des Bleues en finale (39-45). Du côté masculin, la France (Vincent Anstett, Boladé Apithy, Maxence Lambert, Nicolas Rousset) termine 8ème d'une compétition remportée par l'Allemagne devant la Corée du sud et la Hongrie.

L'avant-dernière journée de compétition apportait deux nouvelles médailles au fleuret par équipes, dont un titre. Les filles (Gaëlle Gebet, Astrid Guyart, Corinne Maitrejean, Ysaora Thibus) furent les premières à dégainer. Après deux larges victoires, contre le Mexique en tableau de 16 sur le score de 45-16, puis face aux Américaines en quarts de finale, 45-29, les fleurettistes se hissèrent en demi-finale des championnats du monde. Elles ne parvinrent cependant pas à prendre le dessus sur les Russes et virent malheureusement leur rêve de finale s’envoler (45-37). A la suite de ce match nos Françaises restèrent mobilisées et allèrent chercher le bronze face la Corée du Sud (45-35).

Dans la foulée, les fleurettiste ont remporté le titre de champions du monde masculins, et avec la manière ! Les champions d'Europe ont enchainé 4 victoires, d'abord face à Hong-Kong (45-36), puis l'Allemagne en quarts de finale pour le match le plus serré (45-42). En demi-finale, ce furent les Russes qui, à leur tour plièrent face à nos tricolores (45-40), pour la deuxième fois en près d'un mois. Contrairement à ce que promettait l'affiche, la finale face aux Chinois fut rapidement pliée. Après un 3-3 d'Erwann Le Pechoux, Julien Mertine assurait un relais propre qui lui permettait de donner la main à Enzo Lefort avec une petite avance qu'Enzo accroissait encore pour parvenir à un premier break de 15-10. Les Français maintenaient la pression et enfonçaient les Chinois qui s'inclinaient finalement lourdement 45-25 ! Deuxième Marseillaise à Kazan !

Enfin, last but not least, les épéistes ont clos le show avec un nouveau titre par équipe. Opposés en finale à une équipe coréenne de haut niveau, les épéistes ont su se montrer patient pour prendre le dessus au cinquième relais et ne plus le perdre. Et Les Bleus s’imposent finalement 45 touches à 39. En demi-finale, Ulrich Robeiri, Daniel Jérent, Gauthier Grumier et Jean-Michel Lucenay avaient disposé de la Suisse sur le score de 31-24. Précédemment, les Bleus avaient pris le dessus sur l'Italie (45-36) et, au premier tour, sur Israël (28-45). Les épéistes reprennent donc leur titre conservé durant huit années (2004-2011) et laissé pendant 2 ans aux mains des États-Unis, en 2012, et de la Hongrie, en 2013. Ulrich Robeiri, Gauthier Grumier et Jean-Michel Lucenay réitèrent donc leurs performances passées en intégrant dans l’équipe Daniel Jerent (déjà en bronze par équipes en 2013). Ainsi l’équipe d’épée hommes est pour la 11ème fois consécutive sur le podium mondial ! (les épéistes avaient obtenu le bronze en 2013 et l’argent en 2012). Et Hugues Obry aura été Champion du monde à la fois en tant qu’athlète et entraineur !

7 médailles, trois en or, un bien beau bilan pour une équipe de France revenue bredouille des Jeux olympiques de Londres en 2012 et qui a su trouver les ressources pour répondre avec la manière à cette déception.

Enzo LEFORT | Corinne MAITREJEAN | Ysaora THIBUS | Ulrich ROBEIRI | Charlotte LEMBACH | Cécilia BERDER | Erwann LE PECHOUX | Gauthier GRUMIER | Jean-Michel LUCENAY | Astrid GUYART | Escrime | L'actu des Bleus... | Actualités

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC