Deux records tombent à Monaco

Performance
Photo Julien Crosnier DPPI
Partagez

Pascal Martinot-Lagarde et Pierre-Ambroise Bosse ont profité d’un meeting Herculis de Monaco complètement fou pour battre deux records de France mythiques.
Sur 110 m haies, le hurdleur a effacé, en 12’’95, les 12’’97 de Ladji Doucouré. Le second, lui, s’est emparé, en 1’42’’53, de la meilleure marque française de tous les temps sur 800 m, jusque-là détenue par Mehdi Baala en 1’43’’15.

Près de dix ans après que leurs records aient été établis, Doucouré et Baala ont trouvé deux dignes successeurs, qui rêvent désormais de se tailler un palmarès à la hauteur de celui de leurs aînés.

Pascal Martinot-Lagarde a mis du temps à réaliser la portée de son exploit. Auteur d’un 110 m haies dans la lignée technique de sa finale des championnats de France Elite, tout en relâchement et en cadence, l’élève de Giscard Samba a réalisé un excellent départ. Seul le Cubain Ortega a pu, un temps, le suivre. Malgré une faute sur le septième obstacle, PML était imbattable. En 12’’95 (+0,2m/s), il a amélioré de deux centièmes le record de France de Ladji Doucouré. Quelques minutes plus tard, le Français craquait et fondait en larmes sur le podium. Son ambition désormais : le record d'Europe de Colin Jackson (12’’91).

Un peu plus tôt, Pierre Ambroise-Bosse avait montré l’exemple sur la piste du stade Louis II. Deuxième en 1’42’’53 d’un 800 m remporté par le prodige botswanais Nijel Amos (1’42’’45), le protégé de Bruno Gajer a, lui, écrit une nouvelle page du demi-fond hexagonal. Comme il le souhaitait, il réussissait à se placer dans la foulée du grand favori, le recordman du monde kényan David Rudisha. Le lièvre Sammy Tanguy passait en 49’’41 au 400 m et, derrière, seuls Rudisha, Bosse et Amos arrivaient à s’accrocher. Débordé par Amos avant le dernier virage, l’Aquitain ne s’affolait pas et, sans se crisper, doublait Rudisha dans l’ultime ligne droite pour venir échouer à quelques centièmes d’Amos.

Entraînés dans cette frénésie, les autres Français n’ont pas battu de record national mais ont aussi brillé. A commencer par Myriam Soumaré sur 100 m. Partie comme une balle, la Francilienne a un peu coincé dans les derniers mètres mais a tout de même explosé son record personnel en prenant la septième place en 11’’03 (+0,8m/s). Sur 800 m, Rénelle Lamote et Justine Fedronic ont également réalisé le meilleur chrono de leur carrière. La première nommée, neuvième en 2’00’’06, a failli claquer son premier temps sous les deux minutes. Quant à la seconde, elle a fait un grand pas vers les championnats d’Europe en se classant dixième en 2’00’’41, niveau de performance requis pour Zurich atteint. Au javelot, Mathilde Andraud est passé tout près, elle aussi, d’une barrière symbolique, celle des soixante mètres. Mais ses 59,80 m, nouveau record personnel, ont de quoi la ravir.

Finalement, seul Christophe Lemaitre faisait un peu la moue à l’arrivée de sa course. Le sprinteur aixois a pourtant pris une très belle troisième place sur le demi-tour de piste en 20’’08 (-0,5m/s). Mais, après avoir vu Martinot-Lagarde et Bosse s’illustrer, il aurait aimé les imiter. « Je suis un peu dégoûté, glissait-il dans un demi-sourire. Le coup du chapeau, ça aurait été beau. » Cette soirée monégasque du 18 juillet, pourtant, personne n’est prêt de l’oublier.

Source : FFA

Myriam SOUMARE | Pierre-Ambroise BOSSE | Christophe LEMAITRE | Ladji DOUCOURE | Mehdi BAALA | Athlétisme | L'actu des Bleus... | Actualités

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC