Objectif : performance !

Interview
Partagez
Philippe Limouzin

Disputés tous les 2 ans, les Championnats d'Europe de Badminton se dérouleront du 23 au 27 avril à Kazan, en Russie. Emmenée par ses deux leaders, Brice Leverdez et Sashina Vignes-Waran, l'équipe de France aura la "performance" comme mot d'ordre. Rencontre avec Philippe Limouzin, directeur technique national.

Dans quel état d’esprit abordez-vous cet Euro ?
Sur toutes les compétitions sur lesquelles nous sommes engagés, notre objectif est de faire de la performance. Et pour nous, cette performance se situe surtout sur ce champ européen, très révélateur de la possibilité de faire des résultats à l’échelle internationale. Nous essayons de continuer à gravir les sommets de l’excellence et avant d’aller régulièrement faire des médailles mondiales et olympiques, il nous faut assurer notre place en Europe et y être leader, c’est pour ça que ces championnats sont très importants pour nous.

Brice Leverdez

Du coup, quel est votre objectif sur cet événement ?
Évidemment, tout est aussi fonction des tableaux. Là, nous avons hérité de tirages assez durs. Le tableau en simple dames semble un peu plus favorable, mais chez les hommes, c’est bien plus compliqué et cela, dès les quarts. C’est notamment vrai notamment pour notre numéro 1, Brice Leverdez, qui rencontrerait Jan Østergaard Jørgensen, le champion danois, dès les quarts de finale. C’est donc un parcours difficile qui s’annonce pour aller chercher un podium.

Sashina Vignes-Waran a un tableau qui devrait lui permettre d’atteindre les quarts et espérer faire une médaille. Pour le double, nous sommes encore dans la construction et nous avons des tirages très très difficiles avec à chaque fois des têtes de séries fortes. Les Français, que ce soit en double homme, femme ou mixte, peuvent cependant créer l’exploit, j’en suis persuadé.

Quel est le niveau des Français ?
L’équipe féminine est jeune, malgré la venue et la naturalisation récente de Sashina Vignes-Waran. Elles sont dans une recherche de performance. Aujourd’hui, notre double dame se situe autour de la trentième place mondiale, il en va de même pour le simple dame. C’est notre niveau actuel.
Chez les garçons, on est plutôt autour de la 40ème place mondiale en double et notre meilleur simple homme rentre dans les 25/30 mondiaux.
En double mixte, on se situe au niveau de la 40ème place mondiale.

Lucas Corvée

Vous évoquez la jeunesse des filles, mais on voit que chez les garçons, ça pousse aussi, notamment avec Thomas Rouxel ou les deux Lucas, Corvée et Claerbout, ce dernier venant à son tour d’intégrer le Top 100 mondial…
Tout fait ! C’est intéressant parce que cela correspond à la stratégie mise en place par les entraîneurs nationaux d’élever le niveau général de nos joueurs et de les positionner dans le ranking mondial et le Top 100. Cela fait de nombreuses générations que nous n’avions pas vu une telle densité au plus haut niveau mondial chez les garçons. Nous en avons 4/5 dans le top 100. C’est une très bonne chose pour la concurrence, l’émulation et pour permettre de gravir les marches vers le top mondial.

On n’en est pas encore là au niveau de notre simple dame. Il y a encore un fossé entre Sashina et les filles qui sont derrière. Mais la stratégie a été efficace chez les garçons et j’espère qu’elle le sera autant chez les filles. Et de toute façon, elle l’est aussi sur nos doubles. Cette stratégie autour du ranking mondial et de l’économie mise en place autour est vraiment un outil porteur de performance.

C’est une stratégie Rio 2016 ou c’est encore un peu tôt ?
C’est évidemment une vision olympique pour nos joueurs les plus matures, à savoir Brice ou Sashina. Pour autant, la stratégie Rio 2016 est également en place pour les autres joueurs, en particulier chez les garçons. Pour les filles, nous sommes encore dans une stratégie de patience, de construction. Mais dans tous les cas, il ne faut pas rater toute les expériences qui peuvent nous mener à Rio.

Et puis, surtout, la fin de qualification pour Rio se fera avec des championnats d’Europe organisés en avril 2016 en France. L’organisation d’une telle compétition à domicile est toujours porteuse et la Fédération, son président, l’a positionné avec une volonté de performance et de médailles sur plusieurs tableaux. On prépare donc aussi Rio avec cette stratégie fédérale. C’est tout un ensemble de stratégies qui convergent et c’est l’association de toutes ces ambitions qui fera que la performance sera là.

Sashina Vignes-Waran

Cela fait un an que vous êtes en fonction, quelle a été votre touche personnelle ?
Après avoir fait trois Olympiades de structuration auprès de l’ancien DTN, dont j’étais l’adjoint, il est temps d’être sur une Olympiade qui nous amène dans la performance. C’est vraiment le choix que je porte au travers du projet fédéral : amener nos équipes de France sur la voie de la performance et de l’excellence à tous les niveaux de pratique dans notre fédération. C’est vraiment un challenge que je souhaite porter et, aux côtés de notre président, mener à son terme. Aujourd’hui, nous avons des résultats significatifs chez nos jeunes, avec des positionnements clairs au niveau européen, nous avons des médailles sur les podiums européens d’Europe juniors, cadets… Bien évidemment, il faut concrétiser ces résultats réalisés au préalable chez les seniors avec, bien sûr, cet objectif olympique fortement ancré dans notre fédération.

Existe-t-il un « style français » en badminton ?
C’est ce que nous sommes en train de positionner : une école française de badminton, à savoir un badminton intelligent, un badminton tactique. Toutes les composantes physiques, techniques sont bien sûr toujours là, mais au service de ce qui est fondamental dans le jeu, à savoir l’intelligence de jeu, la clairvoyance, en fait, la tactique qui est vraiment l’essentiel de ce que l’on veut mettre en place au travers de notre équipe de France. Chez tous nos athlètes qui veulent aller loin, cela passera bien évidemment par cette approche tactique.


Brice LEVERDEZ | Thomas ROUXEL | Mathieu LO YING PING | Badminton

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC