Vincent Limare : "Vraiment à cœur de briller"

Interview
Vincent Limare
Partagez

Pour son premier championnat d'Europe chez les « grands », Vincent Limare (-60kg) sera à Montpellier avec l'idée de décrocher un podium. Rencontre avec un jeune pousse du judo tricolore, qui, à 21 ans, se projette déjà loin, de l'olympisme plein les yeux mais les pieds bien sur terre...

Cette première participation à un championnat d’Europe, qu’est-ce que ça représente pour toi ?
C’est la première fois, donc c’est un grand plaisir, beaucoup de bonheur. C’est aussi un soulagement parce que j’ai travaillé très dur. J’ai eu des pépins physiques et j’ai fait en sorte de surpasser tout ça. Aujourd’hui, c’est la concrétisation de ces efforts, mais il ne faut pas que ça reste une fin en soi. J’ai vraiment à cœur de briller. Depuis la désignation de l’organisation des championnats d’Europe en France, l’an dernier, c’est une double source de motivation pour moi. J’ai vraiment envie d’y faire une médaille. L’or serait l’idéal mais une médaille serait déjà super bien.

Je sais que j’ai le potentiel pour réaliser de belles choses

Une médaille, c’est donc l’objectif que tu t’es fixé ?
Je pars de loin puisque j’étais blessé l’an passé et j’ai dû repasser par la deuxième division, que j’ai gagnée, tout comme la première division ensuite. J’avais un manque d’expérience au niveau international, un peu comblé par mes victoires au tournoi de Paris sur un médaillé olympique membre du Top 10 mondial, puis au Grand Prix de Düsseldorf sur le champion d’Asie. Ça m’a remis en confiance. Je sais que j’ai le potentiel pour réaliser de belles choses.

Une grande compétition internationale en France, c’est forcément quelque chose de particulier…
Combatte devant le public français, ça donne évidemment envie de briller.

Rio 2016, c’est déjà dans un coin de ta tête ?
Forcément ! Mon objectif premier, c’est d’être présent sur ce championnat d’Europe et d’y briller. On est à deux ans des Jeux Olympiques et je veux me mettre en valeur le plus tôt et le plus longtemps possible. Donc oui, c’est bien présent dans ma tête !

Cette équipe de France a beaucoup d’allure, avec un nombre considérable de médailles internationales ces dernières années. Comme expliques-tu cette accumulation de bons résultats vu de l’intérieur ?
On a la chance d’avoir un très bon groupe, avec beaucoup d’athlètes, qui viennent des quatre coins de la France et qui se réunissent à Paris. C’est une bonne chose pour moi, car on s’entraîne avec les meilleurs et ça tire tout le monde vers le haut. Les entraîneurs sont aussi très investis, vraiment à l’écoute. Au niveau du staff médical également : on essaie de résoudre les soucis physiques très efficacement et très rapidement. Le niveau d’ensemble est du coup très bon, chez les filles comme chez les garçons. A Londres, j’étais partenaire, à 19 ans, et voir toutes ces médailles, ça m’a donné envie d’en faire partie.

Une médaille absolument

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?
De briller au championnat d’Europe dans un premier temps, avec une médaille absolument. Derrière, j’aimerais poursuivre ma montée progressive au classement mondial. J’étais plus de 250ème en début d’année et me voilà dans les 60 meilleurs aujourd’hui. C’est monté vite mais il va falloir poursuivre sur cette dynamique. Le but c’est d’être dans les 10 rapidement. Je pense aussi aux championnats du monde de fin d’année, qui auront lieu en Russie. Pour y être, il faut être bon à l’Euro et lors des échéances qui vont suivre.

Pour finir, si tu devais te décrire en trois mots ?
Simple, drôle et ambitieux…

Judo

A la Une

Trombi

Soutiens ton Club !

Incontournable

TV - Sport en France

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Cocacola

  •  intel
  •  Omega
  •  Panasonic
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  • Le Coq Sportif
  •  Orange
  •  Sanofi
  • Accor Live Limitless
  • Cisco
  • FDJ
  •  pwc