Steve et Alexis, géants sur le podium olympique !

Médaille
Partagez

Pour la deuxième fois depuis le début des Jeux Olympiques de Sotchi, deux Français vont partager un podium ! Après Martin Fourcade et Jean-Guillaume Béatrix, ce sont Steve Missillier et Alexis Pinturault, argent et bronze sur le slalom géant, qui vont avoir ce bonheur. Celui-ci n’était plus advenu en ski alpin depuis l’or et l’argent de Jean-Pierre Vidal et Sébastien Amiez sur le slalom de Salt Lake City.

Thomas Fanara, premier Bleu sur la 1ère manche

Sous un ciel bleu retrouvé, la première manche était déjà porteuse d’espoir. Si Ted Ligety avait presque déjà tué le suspens pour la médaille d’or, derrière, trois Français s’étaient positionnés : 1'33 de retard sur l’Américain pour Thomas Fanara (4ème ex-aequo), 1'36 pour Alexis Pinturault, le dossard n°1 (6ème), et 1’50 pour Steve Missilier (10è). Mathieu Faivre pointait à 2'45 (22ème).

L’espoir était donc grand sur la deuxième manche. Mathieu Faivre, le premier Bleu à s’élancer, assurait une place dans les 25 premiers (24ème avec, au final, 4’14 sur le champion olympique). Derrière, Steve Missillier réalisait un grand numéro. Très propre sur ses skis, bien posé, Steve claquait un temps monumental - 1:23.19 - qui laissait loin derrière lui ses prédécesseurs sur cette deuxième manche. Les Autrichiens Raich et Hirscher pointaient en effet à 49’’ et +0.57’’ sur ce deuxième opus !

Steve Missillier, a dominé la 2ème manche

Dès lors débutait une longue, trop longue attente, d’autant que derrière Ligety, les écarts étaient très serrés. Les uns après les autres, les concurrents s’essayaient, en vain, à battre le temps établi par Steve.

Vint le tour d’Alexis Pinturault. Le jeune prodige du ski français attendait depuis longtemps son heure olympique. Après sa déception en combiné, le skieur de Courchevel ne comptait pas renoncer au podium olympique. Sa force de caractère lui donnait des ailes et Alexis établissait le deuxième temps de la manche, en 1:23.49, ce qui le plaçait tout juste derrière Steve, à 16’’ exactement.

Le dossard n°1 d'Alexis Pinturault

Deux Français en pôle… les supporters se prenaient à rêver d’un podium tricolore. Hélas pour lui, avec 2:46.73 en cumulé et la 16ème performance de cette manche, Thomas Fanara ne parvenait pas à rejoindre ses deux compères en tête de la course. Si l’espoir d’un triplé s’évanouissait, celui d’un doublé se maintenait.

Les 4 premiers de la 1ère manche restaient à passer. Premier à s’élancer, le champion olympique de descente, l’Autrichien Matthias Mayer, passait derrière les Bleus (temps cumulé à 2:46.34 et 6ème place). Dans sa trace, l’Italien Simoncelli se ratait, prenant 1’81’’ sur la manche. Il terminera 17ème. La médaille de bronze était assurée pour Steve Missilier !
Deuxième de la première manche, le Tchèque Bank semblait disposer de ressources. Mais lui aussi passait à côté. 15ème de la manche, il prenait la 4ème place provisoire. Steve Missillier montait d’une marche, prenant l’argent, et Alexis Pinturault pouvait souffler, il pourrait lui aussi goûter au podium olympique avec une médaille de bronze garantie. Du résultat de Ligety dépendait dès lors l’issue finale : doublé or/argent ou argent/bronze ?

Avec le matelas constitué en première manche, Ted Ligety partait avec la volonté d’assurer son titre. 1’50 d’avance sur Missillier, c’était, il est vrai relativement confortable. Pourtant, l’Américain faillit chuter à mi-course et fit se soulever le cœur des supporters tricolores. Bien rétabli, Ted Ligety pouvait souffler et terminer sa deuxième manche « tranquillement » : 14ème temps avec 1’02 de retard sur Steve, Ted Ligety s’octroyait la médaille d’or.

Avec l’argent et le bronze, les Français pouvaient toutefois se réjouir. Steve Missillier et Alexis Pinturault ouvrent leur compteur olympique personnel, offrant à la France ses 10 et 11èmes médailles sur ces Jeux Olympiques. Le record de Vancouver et Salt Lake City est égalé. Avec 4 médailles d’or décrochées en 2002 contre 3 actuellement à Sotchi, le bilan provisoire pointe pour l’instant à la seconde place. Il est toutefois vraisemblablement amené à vite établir une nouvelle marque, les compétitions à venir étant encore pleines de perspectives de podiums. Pour le ski français, il s’agit des 44 et 45èmes médailles olympiques (15 or, 15 argent, 15 bronze) !




Alexis PINTURAULT | Steve MISSILLIER | Ski Alpin

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC