Sylvain Dufour : "J'ai la caisse, j'ai le mental"

Interview
Sylvain Dufour
Partagez

Pour sa deuxième participation olympique, le snowboarder alpin Sylvain Dufour débarque à Sotchi remonté à bloc. Le fait qu'il ait vécu un début d'hiver flamboyant, enchaînant les bonnes performances, dont la conquête du globe de slalom parallèle, n'est pas étranger à ses bonnes dispositions du moment. Un atout pour lui, qui visera deux podiums ici.

Comment te sens-tu à l'approche de ton entrée en compétition ?
Franchement bien. J'ai la caisse, j'ai le mental. Le entraînements se sont dans l'ensemble bien déroulés, même si les conditions ne sont pas géniales. C'est un peu dur de mettre en place sont snowboard, on subit un peu le terrain, mais c'est évidemment pareil pour tout le monde donc je ne suis pas inquiet.

Est-ce que la piste te plait ?
Le site ma convient parfaitement. Il y a une grosse portion plate sur la piste, et le plat est devenu mon point fort ces derniers temps. Je suis vraiment satisfait du coup. J'ai beaucoup bossé sur ce plat pour être performant aux Jeux et mes dernières courses m'ont donné de la confiance sur le plat.

Les Jeux, c'est toujours une ambiance folle

Tes impressions sur l'environnement olympique depuis ton arrivée ?
C'est génial ! Les Jeux, c'est toujours une ambiance folle. Tout le monde est motivé, joyeux et plein d'entrain. Tu n'as pas forcément besoin de chercher la motivation en fait, mais il faut plutôt gérer l'excitation en réalité. Pour mes deuxièmes Jeux, je sais un peu à quoi m'attendre mais ça reste une superbe expérience.

La conquête du globe de slalom parallèle cet hiver, c'est sans doute le bon moyen de faire le plein de confiance non ?
Oui, exactement. La confiance, c'est une chose que je n'ai pas besoin d'aller chercher à l'entraînement aujourd'hui. C'est un plus. Après, il va falloir aussi que je fasse attention à ne pas tomber dans l'excès de confiance, pour ne pas me laisser passer devant par le premier venu. Il va falloir être malin et il va falloir que je me gère.

As-tu coché plutôt l'une des deux épreuves auxquelles tu participes ou les deux à fond ?
Les deux à fond !

Aller chercher la première place

Avec un objectif affirmé ?
Forcément la médaille me conviendrait mais je vais tout de même tout faire pour aller chercher la première place.

On a en France une vraie tradition de snowboard alpin, avec de très grands champions qui ont marqué le sport tricolore. Comment l'expliquer ?
En effet, on était une très grande Nation dans cette discipline il y a encore quelques années, avec énormément de monde, énormément de concurrence. Je pense que l'on a trop vécu sur nos acquis et je pense être quasiment l'un des derniers puisque je suis le seul de l'équipe de France présent ici. Après, il y a des jeunes qui poussent, notamment Emilie Aurange Moret, sur qui repose beaucoup d'espoirs, mais à part elle, il n'y a pas grand monde. Ça risque d'être bientôt la fin. Beaucoup s'orientent désormais vers le snowboard cross aujourd'hui. C'est dommage pour l'alpin mais c'est aussi compréhensible. L'alpin est moins fun et moins rentable aussi. Il faut passer plus de temps sur le circuit. C'est moins rapide et actuellement les jeunes ne sont pas près à passer dix ans sur un circuit sans résultat.

Sylvain DUFOUR | Surf des Neiges

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC