Ils ont fondu le bronze en équipe !

Médaille
Partagez

La France n'avait jamais obtenu de médaille olympique en relais de ski de fond. Mieux, seul Roddy Darragon avait, en 2006, réussi à monter sur un podium olympique de la discipline !
A Sotchi, l'équipe de France de ski de fond a uni ses forces pour en terminer avec les places d'honneur et les déceptions en prenant, au bout du suspens, une superbe médaille de bronze du relais 4x10km.

Sous les yeux de Vincent Vittoz, seul champion du monde de l'histoire du fond français, le relais tricolore, composé, dans l'ordre du déroulé de la course, de Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, Robin Duvillard et Ivan Perrillat Boiteux a en effet rompu avec la malédiction.

Pourtant, la chute de Jean-Marc Gaillard et son bâton cassé dans les premiers hectomètres de la course ont laissé planer le doute. Mais l'habitué des premiers relais l'est aussi des chutes olympiques et, cette fois, il était bien décidé à ne pas laisser le sort s'acharner. Au prix d'un magnifique effort, il revenait sur la tête et profitait de la chute allemande pour se repositionner. A l'issue de son relais, il transmettait l'espoir à Maurice Manificat, juste derrière les relais suédois et finlandais. Le vainqueur du 30km libre de Davos cet hiver trouvait sa place dans les traces de Niskanen et Richardsson dans un groupe de 3 détaché.

Maurice Manificat

Rapidement, les trois hommes comptèrent en effet 25s. d'avance sur leurs poursuivants. Sans doute porté par l'exploit de Lavillénie et la médaille de Chloé Trespeuch décrochée peu avant, Maurice se sentait des ailes et attaquait, d'abord le Finlandais, ensuite le Suédois pour prendre la tête de la course. La deuxième partie de son relais était cependant plus dure pour le fondeur français qui perdaient peu à peu du terrain sur les deux Scandinaves. Il parvenait néanmoins à transmettre le relais à distance raisonnable du groupe, 4ème derrière la République Tchèque.

Robin Duvillard entrait alors en piste et faisait le show. Reprenant la troisième place au Tchèque Jaks, il menait la chasse avec une vingtaine de seconde de retard sur le duo de tête. Derrière, à une distance à peu près équivalente, les relayeurs italien et russe faisaient l'effort pour ne pas être décrochés... La suite montrera que pour les Russes, l'effort ne fut pas vain. En tête, le Finlandais craquait, laissant le Suédois s'envoler prenant possession d'une première place que le relais bleu et jaune ne lâcherait plus. Si l'or se dessinait, derrière, rien n'était joué. Seul à faire la course dans son duo avec Jaks, Robin réduisait l'écart avec le Finlandais, puis le reprenait. Ce dernier explosait littéralement et se faisait reprendre également par les poursuivants. L'espace de quelques centaines de mètres un regroupement se formait dont jaillissait Robin et le Russe Legkov. Ce dernier, au bénéfice d'un superbe finish distançait légèrement le Français pour passer son relais en deuxième position.

Ivan Perrillat Boiteux

La messe n'était pour autant pas dite. Ivan Perrillat Boiteux, le dernier Bleu en piste ne s'avouait pas vaincu. Si le Russe Vylegzhanin, porté par son public, faisait un gros effort pour revenir sur le Suédois Hellner, Ivan suivait le rythme. Il e suivait même si bien qu'il finissait par revenir sur le Russe peu après le 5ème kilomètre de sa course. L'Italie, un temps menaçante, finissait par baisser les bras. A 3,4km de l'arrivée, Ivan accédait à la deuxième position. Mais le Russe se calait dans son sillage et laissait le tricolore finir la course. A quelques centaines de mètres de l'arrivée, au même endroit, sans doute repéré de longue date, que Legkov, il portait une attaque tranchante qui se faisait estocade.

A bout, assuré du podium, Ivan laissait Vylegzhanin filer vers l'argent et savourait les derniers mètres d'une course historique, héroïque, récompensée par la médaille de bronze olympique. A l'arrivée, c'était l'effusion, la délivrance d'un groupe longtemps frustré et enfin libéré. Splendide...

Robin DUVILLARD | Ivan PERRILLAT BOITEUX | Maurice MANIFICAT | Jean-Marc GAILLARD | Ski de Fond

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC