Martin Fourcade et Jean-Gui Béatrix ouvrent le compteur

Médaille
Partagez

Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait. Si le statut de Martin Fourcade lui conférait naturellement un rang de favori qu'il assumait, affirmant sans détour ses ambitions dorées, Jean-Guillaume Béatrix était moins annoncé. Pourtant, au terme d'un sprint 10km qu'il avait terminé à la 13ème place, Jean-Guillaume s'était montré particulièrement optimiste, déclarant sourire par avance à l'idée de la poursuite.

Celle-ci s'est déroulée comme dans un rêve. Devant tout d'abord, Martin Fourcade, parti 6ème à 12s. volait sur ses skis et revenait rapidement sur les premiers, menés par le Norvégien Bjordalen. Parfait au tir, il prenait les commandes après la chute du Canadien Smith et imposait un rythme d'enfer que seuls l'Autrichien Landertinger et le Tchèque Soukup parvenaient à suivre. Le troisième tir, le premier debout, laissait courir un frisson dans le dos des supporters, Martin ratant une balle.Mais la fatigue se faisait sentir chez tous les concurrents et les poursuivants directs de Martin échouaient également à une ou deux reprises. Jean-Guillaume Béatrix, avec une balle ratée également repartait 12ème, un rang laissant toute ses chances à l'Isérois.

Je suis heureux pour l'équipe de France olympique. Je suis fier pour la France - Martin Fourcade

Le dernier tir était crucial et c'est un nouveau sans faute, son troisième du jour, qui délivrait Martin. Serrant rageusement le poing et désignant du doigt ses entraîneurs, Martin repartait largement en tête, pointant à 17 s. d'avance sur le Tchèque Moravec, auteur d'un 20/20. Derrière, en effet, toutes les cartes étaient rebattues et Jean-Guillaume lui aussi auteur d'un sans-faute s’élançait à la poursuite du Tchèque. Le final était celui de l'exultation. Martin, rayonnant sur la dernière ligne droite, déchaussait à l'arrivée et exhibait ses skis en signe de V, d'une victoire olympique annoncée et récoltée avec brio. Le Pyrénéen n'avait pas longtemps à attendre pour partager sa joie : 24 secondes plus tard, résistant au grand Bjorndalen, Jean-Gui franchissait à son tour le ligne d'arrivée.

La suite fera partie de la légende du biathlon français, Martin se jetant dans les bras de son ami. Les deux s'enlaçaient longuement et pouvaient attendre avec le sourire Simon Fourcade, parti à la 36ème place et arrivé 18ème, puis Simon Desthieux, 46ème au départ et 21ème au final. Une grande poursuite pour les Bleus, une poursuite pour l'histoire !

Jean-Guillaume BEATRIX | Martin FOURCADE | Simon FOURCADE | Simon DESTHIEUX | Biathlon

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC