Duarte, du grand art

Médaille
Sophie Duarte - ©FF athlétisme
Partagez

Les titres de Sophie Duarte et des juniors garçons ont embelli ce dimanche globalement positif mais aussi contrasté pour l’équipe de France de cross, lors des championnats d’Europe de Belgrade (Serbie). Si quelques jeunes ont fait étal de belles promesses, les seniors, 4èmes, restent au pied du podium.

Quatre médailles, dont deux très beaux titres, sur 6 ou 7 podiums espérés au préalable : le bilan brut de l’équipe de France sur ces 20èmes championnats d’Europe de cross résume en un trait le sentiment qui parcourait la délégation bleue en fin d’après-midi, ce 8 décembre 2013. Une synthèse qui balançait entre satisfactions et déceptions. Les motifs de se réjouir ? Avoir vu Sophie Duarte dominer sa course de la tête et des épaules, et de se dire que cette performance en appelle sans doute d’autres du même acabit pour la sociétaire de Balma, à court comme à moyen terme. Le plaisir, aussi, d’avoir vu une bande de juniors s’emparer du titre par équipe au bout d’une course solidaire, ou quelques jeunes espoirs, juniors et même cadettes annoncer la relève du cross féminin. Mais ces points positifs ne cachaient pas la déception d’avoir vu les seniors passer à côté de leurs objectifs, après que les espoirs masculins eurent accroché une 3ème place collective après avoir longtemps espéré le titre et une médaille individuelle.

Au final, l’escapade serbe restera toutefois et avant tout comme le jour de gloire de Sophie Duarte. Sur un parcours aussi plat que la surface d’un lac, recouvert d’une herbe tondue de près et en l’absence de la moindre goutte de boue sur le tracé (séparé en deux boucles de 500 et 1500m), la Française a effectivement écœuré ses adversaires par sa maîtrise, tout en tirant son équipe vers la médaille d’argent. Une performance dans la droite ligne de ses progrès l’été dernier sur 5000m, sous la houlette de son entraîneur David Heath, et qui promet pour la suite des réjouissances prévues sur 5000, 10 000 et marathon, sans doute dès l’automne prochain. A 32 ans, l’ancienne spécialiste du steeple (5ème des Mondiaux 2009) commence à écrire une nouvelle page de sa carrière.

Les juniors, eux, n’en sont qu’au début d’un long parcours. Mais ils se sont offerts, avec la victoire par équipe, l’espoir que l’athlétisme puisse leur apporter quelques beaux succès à l’avenir. Si Alexandre Saddedine (6ème) s’avouait déçu de ne pas être monté individuellement sur le podium après sa 7ème place en junior 1 l’an passé, il avait bel et bien entraîné dans son sillage un collectif soudé, où pointait même avec Maxime Hueber Moosbrugger (16ème) un cadet déjà à l’aise chez les plus grands, pièce essentielle de la conquête du titre. A l’instar de Cassandre Beaugrand, encore cadette 1ère année et 29ème en junior, ou de la belle 16ème place de Johanna Geyer Carles (junior 1), quelques jeunes pousses de l’athlé français ont montré qu’elles avaient les épaules et le talent pour devenir dès demain les leaders indispensables aux collectifs juniors - espoirs.

Sous une météo plus clémente qu’attendu, et dans un parc de l’Amitié épargné par le vent en plein cœur de Belgrade, les espoirs ont connu moins de succès. Romain Collenot-spriet (14ème juste devant François Barrer, 15ème), victime d’un point de côté au moment où se dessinait la médaille, n’a pu jouer sa chance à fond, l’équipe arrachant tout de même une 3ème place au final. Idem pour Liv Westphal, dont la 6ème place tenait lieu de satisfaction et d’exemple à suivre pour sa génération. Le constat était moins indulgent pour la 4ème place des seniors...

Certes, ces breloques que les Bleus avaient laissé échapper manquaient au moment du bilan final. Mais la France pointait tout de même en 2ème position au bilan avec ses 4 podiums, loin il est vrai derrière la Grande-Bretagne (9 médailles dont 5 titres). La Belgique, elle, créait quelques belles surprises, et s’invitait à la table des pays à 3 médailles avec l’Espagne et la Russie. Des résultats qui témoignent d’une distribution plus homogènes des forces sur le Vieux Continent. Si la France a tenu son rang, le conserver à l’avenir ne sera sans doute pas de tout repos.

Source : Site de la FF athlétisme (Cyril Pocréaux)

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC