Le XIII stoppé en quart

Rémy Casty - ©FF rugby à XIII / SW PIX
Partagez

Le quart de finale de Coupe du monde de rugby à XIII s'annonçait houleux entre deux Nations sportivement rivales depuis la nuit des temps mais dont l'issue était attendue avec un avantage extravagant pour le XIII d'Angleterre.

C'était un peu trop vite oublier qu'il s'agissait-là d'un adversaire habituel de nos valeureux Bleus, pour la plupart usés aux pelouses d'Albion tout au long des longues saisons de la Super League. Et particulièrement celle du DW Stadium, forteresse habituellement protégée par les Wigan Warriors, et de ses spectateurs venus nombreux soutenir leur sélection pour une rencontre qu'ils imaginaient certainement comme une formalité. Mais il n'en fut rien...

Car ce sont bien nos Bleus qui ont ouvert la marque, fructifiant une décision en leur faveur du très expérimenté arbitre Mr Klein. Vincent Duport franchit ainsi la ligne de l'en-but anglais, 5 minutes à peine après le coup d'envoi, un effort bonifié par Thomas Bosc.

Une bonne nouvelle en entraînant une mauvaise, Kane Bentley quitte la pelouse sur la même action, abandonnant le XIII de France à grands regrets suite à une blessure à un genou. Il ne faudra pas attendre plus d'une poignée de minutes pour que Sam Tomkins et Josh Charnley combinent avec talent et ouvrent à leur tour leur moitié du tableau d'affichage .

Mais la France n'en resta pas là pour autant, jugulant tant bien que mal les ailes dangereuses et jouant dur en attaque sans toutefois parvenir à marquer. L'Angleterre ne marquant pas plus durant les 10 dernières minutes, les XIII de la Rose s'en retournait ainsi aux vestiaires pour la pause avec un avantage certain de 22 à 6 au score mais sans l'assurance d'avoir remporté la partie.

Le retour des vestiaires ne fut pas de tout repos pour le XIII de France puisque les hommes de Steve McNamara inscrivirent les premiers points entre deux magnifiques occasions tricolores qui périrent du même sort, en touche. Cela n'eut pas pour conséquence de décontenancer la défense française qui, en plus d'être hermétique, s'offrit quelques récupérations de balles et autres interceptions. Malheureusement, d'occasions prometteuses en opportunités vendangées, les Bleus ne parvenaient qu'à bien protéger leur en-but sans concrétiser d'intéressants temps forts, même après l'exclusion de Tomkins. C'est ainsi que Bret Ferres permit à l'Angleterre d'animer à nouveau la marque en leur faveur à 4 minutes à peine du coup de sifflet final.

Les coéquipiers de Sinfield remportent ainsi la rencontre sur un tableau définitivement figé sur 34 à 6, un score en désaccord avec la superbe révolte des Français.

Les Anglais continuent donc leur aventure vers les demi-finales et un adversaire qu'il va falloir contrer de meilleure manière puisque l'équipe de la fratrie Burgess devra s'opposer au Kiwis de Nouvelle-Zélande.

Cette défaite française résonne cependant comme une victoire, les objectifs fixés par la sélection de la FFR XIII ayant été atteints. Les Bleus ont montré des qualités et des valeurs propres à leur discipline et qui auraient pu les porter, avec l'intervention de dame Chance, vers des sommets plus brillants encore. De belles promesses pour l'avenir du rugby à XIII francais.

Source : Site de la FF rugby à XIII

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC