Tir : Histoire de la discipline

Partagez
Delphine Racinet, médaillée d'argent des JO de Sydney en 2000

Histoire de la discipline

A l'origine, le tir était un moyen de survie pratiqué pour chasser du gibier et se nourrir. Au XIXe siècle, avec la Révolution industrielle, la chasse alimentaire est devenue moins nécessaire, et le tir s'est transformé en sport. Il a d'abord été populaire dans les pays anglophones, notamment en Angleterre et aux Etats-Unis, ainsi qu'en Irlande et en Afrique du Sud. La National Rifle Association (USA) a été fondée en 1871 et a été le moteur du développement du tir sous sa forme organisée de sport aux Etats-Unis.

Le tir a été pratiqué lors de la plupart des Jeux Olympiques, en commençant par ceux de 1896. Des épreuves ont également eu lieu aux Jeux de 1900, mais aucune lors des Jeux de 1904 ni de 1928.

Le programme a énormément varié, comme pour tous les autres sports (à l'exception peut-être de la voile). En 1908, 1912, 1920 et 1924, il y avait des dizaines d'épreuves, y compris des épreuves combinées par équipe. Les tireurs pouvaient alors remporter de nombreuses médailles. Après l'interruption de 1928, le tir est revenu aux Jeux de 1932 avec seulement deux épreuves : une pour les pistolets et une pour les carabines. Depuis la deuxième guerre mondiale, le programme s'est relativement standardisé.

Les femmes ont participé pour la première fois aux Jeux Olympiques en 1968; cette année-là, le Mexique, le Pérou et la Pologne ont chacun présenté une tireuse. En 1984, l'Union Internationale de tir (UIT) - aujourd'hui connu sous le nom de ISSF - " International Shooting Sport Federation " a introduit des épreuves distinctes pour les femmes. De 1984 à 1992, le nombre d'épreuves féminines n'a cessé d'augmenter. En outre, plusieurs des épreuves au programme étaient restées mixtes. Ce n'est que depuis les Jeux d'Atlanta (1996) que le programme de tir a séparé les épreuves dames et messieurs.

L'histoire olympique abonde d'athlètes surmontant de terribles épreuves pour remporter des médailles d'or, mais le retour de Karoly Takacs est sans doute le plus beau de ces récits. Takacs faisait partie de l'équipe hongroise championne du monde de tir au pistolet en 1938 lorsqu'une grenade de l'armée lui a explosé dans la main droite. Dix ans plus tard, il remportait les deux premières médailles d'or du pistolet vitesse olympique, après avoir appris seul à tirer de la main gauche.

Dans un sport où le mille a la taille de la virgule qui termine cette phrase, un sport où les tireurs concourent dans la cacophonie et parviennent cependant à se concentrer pour tirer entre deux battements de cœur, la prouesse de Takacs dépasse tout ce que l'on peut imaginer.

Depuis les trois épreuves des Jeux de 1896 jusqu'aux 15 de Sydney, l'évolution du tir est liée en partie aux progrès technologiques en matière d'armes à feu et d'équipement, qui ont entraîné des changements constants dans les compétitions de tir, mais elle témoigne également de la passion vouée par les tireurs à leur sport.

TV

Expérimentation

Pour les départements de l'Orne, de la Vienne et des Bouches-du-Rhône

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC