Barcelone 1992 : L’équipe de France Olympique

Partagez

L’équipe de France Olympique

Délégation : 340 participants (240 hommes, 100 femmes)
Porte-drapeau : Jean-François Lamour (Escrime)
Bilan : 29 médailles – 8 en or, 5 en argent, 16 en bronze – le record des Jeux de l'après-guerre (Londres) est égalé.
La France, 9ème Nation, totalise en outre dix-huit quatrièmes places prometteuses, comme celle de Stéphane Diagana au 400 m haies.

Marie-J.O.

Marie-José Pérec ne marchait pas encore quand Colette Besson est devenue championne olympique. Autant le succès de la Bordelaise à Mexico avait constitué une divine surprise, autant celui de la Guadeloupéenne est attendu en ce mercredi 5 août à Barcelone. Championne du monde en titre, Pérec est favorite. Pourtant, à l'entrée de la dernière ligne droite, elle n'a toujours pas fait la décision. Olga Bryzgina, la championne olympique de Séoul, s'accroche. Alors, la Française allonge encore sa superbe foulée. Bryzgina rend les armes. Marie-José Pérec enlève la médaille d'or. La fille de Basse-Terre est au sommet de l'Olympe. Cette surdouée de la course, aux longues jambes et à la foulée magique, est la troisième Française médaillée d'or en athlétisme après Colette Besson (1968) et Micheline Ostermeyer (1948).

Le judo et l’escrime, toujours présents

Philippe Omnès, présent au rendez-vous

Après Los Angeles et Séoul, Jean-François Lamour visait une historique passe de trois. "Jef" quitte finalement la scène olympique avec deux nouvelles médailles, de bronze : une en individuel, l'autre par équipes avec ses copains sabreurs (Guichot, Granger-Veyron, Ducheix, Daurelle). Comme à Los Angeles huit ans plus tôt, les épéistes gagnent l'or, avec Eric Srecki, et le bronze, avec Jean-Michel Henry. A six jours de son 32ème anniversaire, Philippe Omnès remporte le fleuret individuel, 36 ans après le succès de Christian d'Oriola à Melbourne.
Quatorze catégories, sept médailles, le judo français est déchaîné. Pour saluer l'entrée du judo féminin aux J.O., deux Françaises se couvrent d'or : Cathy Fleury (61 kg) et Cécile Nowak (48 kg), qui réussit le grand chelem, après le titre aux championnats d'Europe et du monde. Laetitia Meignan (- 72 kg) et Natalina Lupino (+ 72 kg) prennent le bronze. Bronze également pour Bertrand Damaisin (78 kg) et David Douillet (+ 95 kg), mais argent pour Pascal Tayot (86 kg).

Barjots, mais bronzés !

Les Jeux de Barcelone ont fait émerger de jeunes sportifs français porteurs d’espoirs. Les plus emblématiques d’entre eux furent sans nul doute les « barjots ». Dirigés par Daniel Costantini l’équipe de France de Handball, menée par de fortes personnalités tels Frédéric Volle, Philippe Gardent, Denis Lathoud , Stéphane Stoecklin et l’emblématique Jackson Richardson, conquiert le bronze à Barcelone sa première médaille dans une compétition internationale. L’ère des « barjots » a débuté, qui sera marquée par le premier titre de champion du monde obtenu en 1995, dix ans tout juste après la prise de fonction de Costantini… la France était alors 19ème Nation. Fêtards exubérants, têtes rasées, osant des gestes techniques spectaculaires (du fameux Kung-fu aux nombreuses « roucoulettes »), capables de perdre contre des équipes faibles et de se surpasser face à des Nations jugées inabordables, les handballeurs français héritèrent d’un surnom digne de leur état d'esprit.

Histoires d’eau

La voile ne donne à la France "que" deux médailles, mais celles-ci sont en or ! En "Tornado", Nicolas Hénard conserve son titre, associé cette fois à Yves Loday. II n'y a pas deux ans qu'ils régatent ensemble. En planche à voile, c'est le jeune Franck David, 22 ans, qui l'emporte.
Record de 1984 égalé pour le canoë-kayak avec quatre médailles, une d'argent par Sylvain et Curinier (K1 slalom), trois de bronze par Jacky Avril (C1 slalom), Franck Adisson - Wilfrid Forgues (C2 slalom) et Didier Hoyer - Olivier Boivin (C21000 m, course en ligne). A la piscine enfin, les Français sont bronzés. Troisièmes places et jolies fins de carrières pour Stephan Caron (100 m libre) et Catherine Plewinski (100 m papillon), et lendemains qui chantent pour Franck Esposito (200 m papillon).

Exploits individuels et sauvetages collectifs

72 ans après Julien Brulé, dernier archer français médaillé d'or, Sébastien Flute ramène l’or olympique du tir à l’arc. Ce Breton de 20 ans gagne le tir à l'arc. Flute détrône ainsi les Américains constants vainqueurs depuis 1972, à l’exception bien sûr de 1980 (pour cause de boycott). Autre tireur, mais à la carabine à 10 m, Franck Badiou enlève la médaille d'argent. Superbe vice-champion olympique en tennis de table, Jean-Philippe Gatien se place sur orbite. II sera sacré champion du monde l'année suivante. Nos cyclistes avaient fait du surplace à Séoul. Les voici relancés par les médailles d'argent de Jeannie Longo (course sur route) et de bronze des quatre garçons du 100 km contre-la-montre par équipes. Bronze également pour l'équipe de jumping conduite par Hervé Godignon, qui finit quatrième en individuel.

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC