Barcelone 1992 : Les Jeux

Partagez

Les Jeux

Linford Christie, la fusée britannique

En athlétisme, Carl Lewis, au saut en longueur, enrichit son palmarès d'une septième médaille d'or qui sera suivie d’une huitième avec le relais 4x100m. Il se venge au passage de son compatriote et grand rival Mike Powell qui l’avait défait l’année précédente lors des championnats du monde de Tokyo au cours d’un duel de haut vol conclu par un nouveau record du monde (8m95).
Il est toutefois absent du 100 m, remporté par le "vieux" Britannique Linford Christie (32 ans) en 9’96. Chez les femmes, Gail Devers (USA) gagne son premier titre olympique du 100m (elle doublera la mise à Atlanta où elle remportera également le 4x100m).

Les nageurs américains laissent échapper tous les titres individuels en nage libre. Ceux-ci vont à la CEI par Alexandre Popov (50 et 100 m) et Evgueni Sadovyi (200 et 400 m) et à l'Australie grâce à Kieren Perkins (1.500 m). Les Chinoises se signalent dans la piscine avec trois médailles d'or. La Hongrie en totalise cinq grâce à deux champions d'exception, Tamas Darnyi (200 et 400m 4 nages) et Krisztina Egerszegi (100 et 200m dos, 400m 4 nages).

En gymnastique, le Russe Vitali Chtcherbo remporte six médailles d'or, dont quatre en une seule journée (un record), échouant seulement au sol et à la barre fixe. L’Algérienne Hassiba Boulmerka remporte le 1.500 m. Dans le 10.000 mètres féminin, devenant un modèle d’émancipation pour les femmes arabes. Condamnée par les fondamentalistes islamiques après son titre au championnat du monde de 1991, Boulmerka avait du s'installer en Europe pour s'entraîner. Autre grand symbole des Jeux, venu à nouveau des femmes et du fond : à l’arrivée du 10 000 m, l’Ethiopienne Derartu Tulu et la Sud-Africaine blanche Elena Meyer, tombent dans les bras l’une de l’autre. L’image de cette première championne olympique noire d’Afrique, enlacée avec la descendante des Boers pour un tour d’honneur du Stade de Montjuic reste l’une des plus belles images de l’histoire des Jeux. Devenue CEI le temps de ces Jeux, l'URSS reste première au classement des médailles devant les Etats-Unis et l'Allemagne réunifiée qui trouve son héros en la personne de Dieter Baumann, premier Allemand à remporter un 5000m olympique, devant les Kenyans s’il-vous-plait.

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC