Séoul 1988 : Contexte

Partagez

Contexte

L’ère de la diplomatie

Les Jeux de Séoul, menacés un temps par un changement de majorité au Parlement puis par des protestations étudiantes, connurent finalement un taux de participation historique et restent dans l’histoire olympique comme ceux de l’apaisement et de la diplomatie. Ils sont régulièrement qualifiés de Jeux de l’harmonie. Après la succession de boycotts des dernières Olympiades, et même si sept nations refusèrent l’invitation aux Jeux de Séoul, le contexte était alors à la pacification de l’évènement olympique.


Parmi les Nations absentes, la Corée du Nord avait demandé à co-organiser les Jeux. Insatisfaits des propositions formulées par le Comité d’organisation, Pyongyang décida de ne pas honorer l’invitation olympique.

Hodori

Par ces Jeux, la Corée du Sud entérine l’isolement de la Corée du Nord et avance vers la reconnaissance diplomatique progressive par l’ensemble de la famille socialiste, la Chine fermant la marche en 1992…
Fortement soutenus par les Américains, ces Jeux olympiques d’été comptent également parmi les rares à s’être tenus dans un pays émergent, ce qui n’était pas arrivé depuis 1968 et les Jeux de Mexico. Il s’agit par ailleurs d’un retour en Asie, 24 ans après l’édition japonaise tenue à Tokyo en 1964.

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC