Los Angeles 1984 : L’équipe de France Olympique

Partagez

L’équipe de France Olympique

Délégation : 240 participants (190 hommes, 50 femmes)
Porte-drapeau : Philippe Riboud (Escrime)
Bilan : 28 médailles – 5 en or, 7 en argent, 16 en bronze - dont deux féminines. La France termine 12ème Nation

Perchés sur l’Olympe

Mercredi 8 août 1984, 20h15. Dernier essai de Mike Tully à 5,80 m. Si l'Américain échoue, Quinon est champion olympique. La tension est trop forte, le Français tourne le dos au sautoir et regarde le public du Coliseum de Los Angeles. La réaction de celui-ci est éloquente : Tully a raté. Epuisé par un concours très exigeant nerveusement, il est passé sous la barre. A 22 ans, Quinon, en dépit d'une cuisse douloureuse, remporte la neuvième médaille d'or olympique de l'histoire de l'athlétisme français. C'est la victoire d'un homme mais aussi celle d'un "commando", celui dirigé depuis plusieurs années par Jean-Claude Perrin. Thierry Vigneron accompagne Quinon sur le podium pour y recevoir la médaille de bronze. Pour "Bill" Perrin, c'est la consécration. La perche s'est résumée à un duel franco-américain, mais l'ombre du Soviétique Sergueï Bubka, favori victime du boycott soviétique, a plané sur ce concours.

Fines L.A.mes

Comme à Moscou, les escrimeurs font un tabac. A l'épée : or pour le docteur Philippe Boisse, bronze pour Philippe Riboud, argent pour l'équipe. Au sabre : or pour Jean-François Lamour (la dernière médaille d'or individuelle en sabre était celle de Georges de la Falaise, en...1900), argent pour l'équipe. En fleuret enfin : bronze pour les équipes masculine et féminine. Avec un total de 7 médailles, les escrimeurs ramènent un quart du butin français des Jeux de Los Angeles.

Une première et des confirmations

Pour la France 1984, est une année foot. En juin, Michel Platini a conduit les siens à la victoire au Championnat d'Europe des nations. Sous la houlette de Henri Michel, la France gagne le tournoi olympique en battant le Brésil en finale 2 à 0, buts de François Brisson et Daniel Xuereb.

Le judo confirme avec Angelo Parisi (argent des lourds), Marc Alexandre et Michel Nowak, troisièmes en mi-légers et mi-moyens. Le canoë-kayak fait mieux, avec quatre médailles, une d'argent pour Bernard Brégeon - Patrick Lefoulon (K2 1000 m), trois de bronze pour Brégeon (K1 500 m), Didier Hoyer - Eric Renaud (C2 1000m), et François Barouh - Philippe Boccara - Pascal Boucherit - Didier Vavasseur (K4 1000m).
Les nageurs se réveillent avec Frédéric Delcourt, deuxième du 200 m dos, et Catherine Poirot troisième du 100m brasse. Les tireurs mettent dans le mille : victoire de Philippe Héberlé à la carabine à 10 m et médaille d'argent à la carabine couché 50 m pour Michel Bury. Pierre Coquelin de l'Isle, dernier tireur français couronné, a attendu soixante ans pour se trouver un successeur. En athlétisme, Joseph Mahmoud rit. II est vice-champion olympique du 3000 m steeple.

Bronzés, sous le soleil californien

Félicitations aux autres médaillés de bronze : le boxeur Christophe Tiozzo (super-welters), après une demi-finale au verdict discutable, le cycliste Fabrice Colas (kilomètre), le gymnaste Philippe Vatuone (sol), les "voileux" Thierry Péponnet - Luc Pillot (470) et l'équipe de pentathlon moderne (Joël Bouzou, Paul Four, Didier Boube).
Michèle Chardonnet pleure. D'abord classée troisième ex aequo du 100 m haies, elle est surprise de ne pas être appelée lors de la cérémonie protocolaire. Elle découvre alors qu'elle a été rétrogradée. Elle retrouvera sa médaille de bronze quelques semaines plus tard. Trop tard pour monter sur le podium olympique...

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC