Montréal 1976 : Le fait

Partagez

Le fait

10.0 !

Jamais dans l’histoire de la gymnastique, la note de 10.0 avait été attribuée. A 14 ans, l’obtient à sept reprises. Du haut de son mètre 51, Nadia Comaneci, 41 kg, se présentait comme l’héritière d’Olga Korbut qui avait réjoui le public de Munich en 1972. Elle lui a emprunté la grâce, mais y a rajouté excellence technique et force mentale pour obtenir la perfection. Dans une rare communion entre elle, les juges et le public, la gymnaste roumaine, élève de Bela Karoly réalise un exercice parfait aux barres asymétriques. Les juges s’accordent pour lui donner la note suprême… mais ce fait est tellement inédit que même l’ordinateur n’a pas été configuré pour intégrer la note de 10.0 !

Un petit visage triste, contrastant avec l’harmonieux mélange de grâce, de souplesse, de force et de prise de risque du corps, devient l’image mondialement (télé- et re-)diffusée des Jeux olympiques. Elle gagne le concours général individuel, la poutre et les barres asymétriques et retourne en Roumanie avec cinq médailles (argent par équipe et bronze au sol). Le public de Montréal est fou de Nadia. Le monde entier succombe. Après quatre nouvelles médailles à Moscou puis quelques fonctions sportives nationales, Nadia Comaneci, enserrée par le régime de Ceausescu s’exfiltrera vers les Etats-Unis en 1989 pour ne revenir qu’en 1993. Elle fut élue « gymnaste du siècle » à Vienne en 199

TV

Expérimentation

Pour les départements de l'Orne, de la Vienne et des Bouches-du-Rhône

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC