Munich 1972 : L’équipe de France Olympique

Partagez

L’équipe de France Olympique

Délégation : 225 participants (195 hommes, 30 femmes)
Porte-drapeau : Jean-Claude Magnan (Escrime)
Bilan : 13 médailles – 2 en or, 4 en argent, 7 en bronze - aucune féminine. La France remporte des médailles dans sept sports et termine 17ème Nation

Entre deux ors

Une première Marseillaise est jouée à Munich, le samedi 2 septembre. Elle salue la victoire de Daniel Morelon qui conserve son titre de la vitesse de justesse face à l'Australien John Nicholson. La "photo-finish" départage les deux hommes. En réaction, le président de la République, Georges Pompidou, promet un vélodrome à Paris au sprinteur de Bourg-en-Bresse. Promesse bientôt tenue avec l'anneau construit à l'INSEP.
L'hymne français retentit une seconde fois, mais cette fois à Kiel. Quarante ans après le dernier titre français en voile, remporté par Jacques Lebrun à Los Angeles en 1932, c'est encore le "Finn", l’un des plus petits bateaux de course, qui voit la victoire d'un Français, le Girondin Serge Maury, qui court revêtu de trois chandails gorgés d'eau pour s'alourdir en vue de certaines manœuvres… quand on sait que les régates s’étalent sur 6 jours et durent en moyenne 6 heures....
Les frères Yves et Marc Pajot, eux, sont médaillés d'argent en "Flying Dutchman".
A l’image de Serge Maury, Michel Carréga fait par ailleurs ressurgir un podium du passé en offrant au tir français sa première médaille depuis 1936. A un coup du vainqueur, il finit second de la fosse olympique.

Ouverture des compteurs

« J'aurais accepté et compris que les jeux Olympiques s'arrêtent après le massacre ». Ainsi s’exprime Guy Drut le 7 septembre 1972. Si Guy Drut était prêt à accepter cet arrêt des Jeux, ce dernier l’aurait empêché de devenir vice-champion olympique. Battu d’un dixième de seconde par l’Américain Rodney Jr. Milburn, Guy Drut, 22 ans, ouvre toutefois son compteur personnel de médailles olympiques au 110m haies… la suite à Montréal.
Côté athlétisme français, on abordait d’ailleurs Munich avec circonspection, et de nombreux absents : Jean Wadoux (demi-fond), Roger Bambuck (sprint), Jean-Claude Nallet (400 m), Jack Pani (longueur)... Outre Guy Drut, les sprinteurs français ramèneront une autre médaille, de bronze, au relais 4 x 400m (Gilles Bertould, Daniel Velasquez, Francis Kerbiriou et Jacques Carette). L’essentiel est fait.
Le judo conquiert également ses premières médailles, toutes de bronze, avec Jean-Jacques Mounier (légers). Jean-Paul Coche (moyens) et Jean-Claude Brondani (toutes catégories). Ce dernier finit d’ailleurs troisième exaequo avec un Britannique d’origine italienne nommé Angelo Parisi. Celui-là prendra bientôt la nationalité française.
Notons enfin le bronze de Jean-Louis et Jean-Claude Olry en canoë biplace (slalom), pour la première apparition de la discipline et la contribution habituelle de l'escrime qui rapporte trois médailles : une d'argent (Jacques Ladegaillerie à l'épée), et deux de bronze, au fleuret (Christian Noël et par équipes).

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC