Mexico 1968 : L’équipe de France Olympique

Partagez

L’équipe de France Olympique

Délégation : 172 participants (147 hommes, 25 femmes)
Porte-drapeau : Christine Caron (Natation)
Bilan : 15 médailles – 7 en or, 3 en argent, 5 en bronze - une féminine et une mixte. La France termine 6ème Nation

Colette, un sourire pour la France

La Marseillaise retentit. La Bordelaise pleure. Colette Besson ne peut contenir son trop-plein de bonheur en ce mercredi 16 octobre. Elle vient de remporter le 400 m, elle qui se présentait avec le 23e temps des engagées. A la sortie de l'ultime virage, Besson est cinquième, loin derrière la favorite, la Britannique Lilian Board. Mais dans cette dernière ligne droite, le clan français, incrédule, la voit, chevelure brune au vent, reprendre ses rivales une à une et ajuster Board à deux mètres de la ligne. Cette course de rêve et les larmes de bonheur de cette jeune fille de 22 ans lui vaudront à jamais une petite place dans le cœur des Français, sportifs ou non. En cet automne de 1968, la France, qui commente encore les « événements » du mois de mai, est de nouveau prête à vibrer aux exploits de ses représentants, huit mois après le triplé en or de Jean-Claude Killy aux J.O. de Grenoble.

Le cycle d’or

Jamais nos pistards ne se sont mieux portés. En cinq jours, quatre médailles d'or, sur cinq possibles !
Pierre Trentin remporte le kilomètre en 1 min. 3 sec. 91.
A 19 ans, Daniel Rebillard créé l’exploit en poursuite en s’imposant face au champion danois Frey pour 72 cm seulement… il n'était que remplaçant au début des Jeux.
Deux manches sèches suffisent à Daniel Morelon à remporter le titre en vitesse face à l’Italien Turrini. Pierre Trentin prend le bronze.
Enfin, en tandem, ces mêmes Trentin et Morelon s’imposent à nouveau.
L’une des plus glorieuses pages du cyclisme sur piste français vient de s’écrire, en attendant la génération Florian Rousseau dans l’encadrement de laquelle se retrouvait… Trentin et Morelon !

Sous le soleil de Mexico…

Lundi 21 octobre, les fleurettistes, Jean-Claude Magnan, Daniel Revenu et Christian Noël, se couvrent d'or par équipe. Ce même jour, l'adjudant-chef Jean-Jacques Guyon, sur "Pitou", remporte le concours complet. L’équitation est en forme puisque Pierre Jonquères d'Oriola remporte sa dernière médaille, d'argent, en jumping par équipe.
En argent également, mais doublement, Daniel Robin, l’homme au grand cœur deuxième des welters en libre, et en gréco-romaine.
Quelques "bronzés" ont également fière allure. Alain Mosconi, troisième du 400 m, distance dont il détenait le record du monde quinze mois plus tôt, mais également Daniel Revenu au fleuret individuel, ou encore nos relayeurs du 4x 100 m, Gérard Fenouil, Jocelyn Delecour, Claude Piquemal et Roger Bambuck. Ce dernier, cinquième du 100 m (gagné par Jim Hines en 10 secondes juste) en 10 sec 1/10 et du 200 m en 20 sec 5 (pourtant handicapé par une angine, il est le seul à participer aux deux finales), deviendra par la suite le futur ministre des Sports.

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC