Melbourne 1956 : L’équipe de France Olympique

Partagez

L’équipe de France Olympique

Délégation : 136 participants dont 7 à Stockholm (118 hommes, 18 femmes - 7 hommes à Stockholm)
Porte-drapeau : Jean Debuf (Haltérophilie)
Bilan : 14 médailles dans 7 sports – 4 en or, 4 en argent, 6 en bronze - une médaille féminine. La France termine 11ème Nation

La légende de d’Artagnan

En escrime, Renée Garilhe en fleuret dames, Mouyal, Nigon, Dagallier, Dreyfus et Queyroux en épée par équipe, rapportent une médaille de bronze. Christian d'Oriola qui n'avait cessé de protester contre l'adoption du fleuret électrique (1954) qu'il jugeait contraire à l'esprit de l'escrime veut prouver qu’il reste malgré tout le maître absolu du fleuret. Le Catalan, surnommé D’Artagnan et futur porte-drapeau de la délégation française aux Jeux de Rome, remporte la médaille d'or individuelle, quatre ans après celle d'Helsinki. Quadruple champion du monde en individuel, quadruple champion du monde par équipe, Christian d’Oriola obtient là ses dernières médailles olympiques. Vice-champion olympique en 1948, il réalise le doublé en individuel après son titre d’Helsinki. Il échoue cependant à obtenir une troisième couronne de lauriers consécutive par équipe après ses titres de 1948 et 1952. Cousin par alliance du futur champion olympique d’équitation, Pierre Jonquière d’Oriola, il reste le maître absolu de l’histoire du fleuret.

Mimoun, histoire de France

Trentième kilomètre du marathon. Depuis la mi-course, un coureur au maillot bleu portant le dossard numéro 13, est seul en tête. Sur Dandenong Road, sa foulée rasante devient soudain heurtée. Sous l'implacable soleil australien, le Yougoslave Franjo Mihalic et le Finlandais Veikko Karvonen se rapprochent. Dans la tête du leader, les pensées s'entrechoquent. La France a gagné le marathon en 1900 avec Michel Theato et en 1928 avec Ahmed El Ouafi. Selon la loi des séries, un Français doit l'emporter ici à Melbourne, 28 ans après. Et puis, il en a assez des médailles d'argent : à trois reprises, il a été battu par un phénomène, Emil Zatopek, sur 10.000 m en 1948, sur 5 000 m et 10 000 m en 1952. Or, ce samedi 1er décembre, la "locomotive humaine" a des ratés et navigue vers la sixième place. Au fond de sa souffrance, Mimoun pense à son enfant, né la veille et qu'il appellera Olympe... Enfin, c'est le tunnel et l'immense ovation du Cricket Ground de Melboume. II met un point d'honneur à terminer au sprint le premier marathon de sa carrière, bouclé en 2h 25 min. Sixième, Zatopek arrive 4min 34 sec plus tard. II retire sa casquette, salue le vainqueur, tout autant rival qu’ami, et l'étreint. Qualifié de coureur moyen à ses débuts, Alain Mimoun Ould Kacha, 35 ans, natif d'EI Telagh près de Sidi Bel Abbès, titulaire de la médaille militaire et de la Croix de Guerre avec quatre citations, blessé à la bataille de Monte Cassino, savoure "sa" Marseillaise.

Un bilan satisfaisant

En cyclisme, la France brille. Michel Rousseau, un titi parisien gouailleur de 20 ans à la puissance phénoménale, gagne la vitesse. Arnaud Geyre, Maurice Moucheraud et Michel Vermeulin remportent la course sur route par équipes. Arnaud Geyre prend une seconde médaille, individuelle cette fois, dans la course sur route. Michel Vermeulin double également. Aussi à l’aise sur route que sur piste, il remporte l’argent de la poursuite par équipe avec ses coéquipiers René Bianchi, Jean Graczyk et Jean-Claude Lecante. Une nouvelle fois le cyclisme français répond présent. A contrario, l’équitation présente un bilan vierge, une première dans l’histoire olympique tricolore.
En boxe, René de Libeer (mouches) et Gilbert Chapron (moyens) ramènent le bronze. Le 4 sans barreur fait de même avec Mercier, Guillabert, Guissart et Delacour, tandis que le C2 de Dransart et Renaud obtiennent l’argent sur 10 000m.
Notons enfin la médaille de bronze obtenue par Jean Debuf. Triple champion d’Europe, Jean Debuf est l’haltérophile français de l’Après-guerre et, avec Daniel Senet, le meilleur représentant de la discipline au cours de la seconde moitié du XXème siècle.

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC