Berlin 1936 : L’équipe de France Olympique

Partagez

L’équipe de France Olympique

Délégation : 202 participants (191 hommes, 11 femmes)
Porte-drapeau : Jules Noël (Athlétisme)
Bilan : 19 médailles dans 10 sports –7 en or, 6 en argent, 6 en bronze – 0 Féminine. La France termine 6ème Nation

Paire d’as

Guy Lapébie

En cyclisme, Robert Charpentier et Guy Lapébie unissent leurs efforts pour donner à la France les médailles d'or de la poursuite et de l'épreuve sur route par équipes.
Pour le titre individuel sur route, Charpentier devance Lapébie d'un pneu. Heureux pour son ami, Lapébie, un fougueux landais de vingt ans, n'en affirme pas moins qu'il a été retenu par une main anonyme au moment du sprint final.

Quelques mois plus tard, dans un cinéma, il voit par hasard des images des Jeux. II n'en croit pas ses yeux. La main du traître n'est autre que celle de son ami Charpentier... « Depuis, ce jour, je me considère comme le vainqueur moral des Jeux de Berlin », clame Lapébie.
L'équipe de France de cyclisme repart de ces jeux avec sept médailles en six épreuves au programme. Robert Charpentier, remporte la course sur route individuelle, le contre la montre par équipes et la poursuite par équipes (4000m).

La force avec eux

Jean Despeaux

Avec un seul finaliste en athlétisme (Robert Goix, 8ème sur 1 500 m), ce sont les hommes forts qui remplissent l’escarcelle française. En haltérophilie, comme à Los Angeles, Louis Hostin enlève la médaille d'or des mi-lourds dans une ambiance si hostile. En boxe, Roger Michelot et Jean Despeaux (désigné meilleur styliste du tournoi) triomphent respectivement chez les mi-lourds et les moyens.
Un agent de police parisien d'origine bretonne âgé de 33 ans, Emile Poilvé, remporte le titre des moyens en lutte libre. Soucieux de faire un geste ostensiblement amical envers la France, Hitler tient à lui remettre sa médaille d'or. Mais le Chancelier étant pressé, on hâte les choses et, dans la confusion, c’est l'hymne turc qui retentit, tandis que le drapeau égyptien monte dans le ciel de Berlin. Fureur du Führer...

Le plus jeune médaillé de l’histoire olympique

Noël Vandernotte et le 4

Âgé de 12 ans et demi, le barreur Français Noël Vandernotte, obtient avec ses frères notamment, deux podiums en deux et quatre barré et devient le plus jeune médaillé de l'histoire des Jeux olympiques.


TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC