Los Angeles 1932 : Les Jeux

Partagez

Les Jeux

Les Jeux olympiques de Los Angeles furent marqués par dix-huit records du monde battus ou égalisés. A l’instar du tennis précédemment, le football est sorti du programme olympique. La FIFA prend une voie séparée, plus ouverte au professionnalisme, et privilégiant son propre évènement, une Coupe du Monde préparée pour 1933 par l’Italie.

le marathon

Le débat relatif à l’amateurisme touche également les plus grands champions, à l’exemple de Paavo Nurmi et Jules Ladoumègue, déclarés professionnels et qui ne sont pas admis aux compétitions olympiques. Dans le fond, la concurrence s’était révélée, à l’exemple de Zabala, petit argentin favori du marathon de Los Angeles. Venu deux mois plus tôt apprendre le parcours, sa devise était « vaincre ou mourir ». Il arrive en tête devant le Canadien Bricker et bat le record olympique en 2h31’36. A Berlin, en tête jusqu’au 28ème kilomètre, Zabala sera rejoint et abandonnera.

Kosuo Kitamura

Les Américains remportent presque trois fois plus de médailles que la seconde nation la plus médaillée (103 contre 36 à l’Italie). En natation cependant, les Japonais dominent totalement la concurrence. Agé de 14 ans, Kosuo Kitamura, devient même le plus jeune concurrent, tous sports confondus, à gagner une médaille d'or dans une épreuve individuelle en remportant le 1 500m nage libre.

Les suédois brillent en lutte. Ivar Johansson, policier suédois, décroche trois médailles en libre et en gréco-romaine. Son compatriote Carl Westergren gagne quant à lui son troisième titre olympique en gréco-romaine, chaque fois dans une catégorie différente.

Le fair-play est par ailleurs très présent au cours de cette olympiade. Ainsi, l'escrimeuse britannique Judy Guinness abandonne ses espoirs d’une médaille d'or en signalant aux officiels que son adversaire, l'Autrichienne Ellen Preis, l’avait touchée à deux reprises au cours de la finale sans que cela soit pris en compte. Dans le même esprit, avec l’amitié en sus, le saut en hauteur met finalement en confrontation l’Américain Bob Van Osdel et le Canadien Duncan McNaughton. A 1m97, les deux amis se retrouvent derniers engagés, en tête malgré un dernier échec, Van Osdel s'approche de Duncan McNaughton et lui donne quelques conseils. Le Canadien franchit la barre et remporte l'or, Van Osdel devant se contenter de l'argent.

Entraînement des Bleus sur le bateau qui les emmènent à Los Angelès

Cette édition olympique marque par ailleurs d’importantes avancées technologiques qui se manifestent notamment par l’apparition de la photographie d’arrivée et l’introduction du chronométrage automatique officiel au 100ème de seconde pour les épreuves d'athlétisme sur piste. Introduit à Lake Placid pour les Jeux d’hiver, le podium, initiative du Comte Baillet-Latour, président du CIO, fait sa première apparition estivale à l’occasion de ces Jeux olympiques. Pour la première fois également, le drapeau des médaillés est hissé au cours de la cérémonie de remise des médailles

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Airbnb
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge

  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  EDF
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC