Amsterdam 1928 : Contexte

Partagez

Contexte

Dans la sérénité de la Venise du Nord

Les Jeux de la IXe Olympiade sont célébrés à Amsterdam dans une ambiance de paix et d'harmonie. L’atmosphère internationale s’y prête qui se matérialisera, le 27 août 1928, par la signature du Pacte Briand-Kellog : réunis au Quai d’Orsay, à Paris, 15 nations renoncent officiellement à la guerre. Œuvre de trois pèlerins de la paix, le Français Aristide Briand, l’Américain Frank Kellogg et l’Allemand Gustav Stresman, ce pacte, dont l’utopie ne tiendra pas à l’épreuve des tensions internationales, sera finalement signé par une soixantaine d’Etats.

Les nationalismes reprennent toutefois du terrain, avec notamment les diktats mussoliniens en Italie, les douze sièges obtenus par le parti nazi au Reichstag allemand et une URSS sous un joug stalinien renforcé après le Plénum du Comité Central qui fustige les « dérives droitières » et accentue le fossé creusé entre Trotski et le « Petit père des peuples ». Mais l’URSS n’a toujours pas décidé de s’associer à « l’organisation bourgeoise » que représente pour elle les Jeux olympiques et est donc absente d’Amsterdam, au contraire de l’Allemagne qui pour sa part effectue son retour après avoir été absente en 1920 et 1924.

Pour la première fois, la flamme est allumée dans une vasque pour la durée des Jeux olympiques, mais son allumage ne se fait toutefois pas à Olympie et il n’y a pas de relais. La Grèce passe par ailleurs pour la première fois en tête du défilé d’ouverture tandis que le pays hôte arrive en dernier, une innovation désormais inscrite dans le protocole olympique.

TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC