Stockholm 1912 : Contexte

Partagez

Contexte

En 1912, l’heure est à la tension internationale.

A l’aube de la Première Guerre mondiale, les gouvernements frémissent, les ambassadeurs s’activent, les militaires fourbissent leurs armes et opinions publiques s’échauffent.
Le Maroc notamment est le théâtre de confrontations franco-germaniques. En juillet 1911, la canonnière allemande la Panther est envoyée à Agadir, pour tenter de s'opposer à la politique française dans la région. Le « coup d’Agadir » tend les relations, mais les négociations aboutissent en novembre 1911 à la reconnaissance du protectorat français sur le Maroc en contrepartie du bassin de la Sangha au Congo, laissé aux Allemands. Le protectorat, instauré officiellement par le Traité de Fès le 30 mars 1912, devient effectif en juillet, au cours des Jeux olympiques.
Ce même mois, le 15, toujours au cours des Jeux olympiques donc, un protocole militaire franco-russe est signé. Les alliances se précisent.

Porfirio Diaz

Outre-Atlantique, en janvier, le Nouveau-Mexique devient le 47ème Etat membre des Etats-Unis d’Amérique. Plus au sud, la révolution zapatiste a fait ses coups d’éclat avec les prises en 1911 de Ciudad Juárez, et de Cuautla. Porfirio Diaz, président depuis une trentaine d’années part en exil en France, laissant les révolutionnaires au pouvoir. L’Amérique, et plus généralement le monde entier, révolutionné dans ses routes commerciales, s’apprête par ailleurs à vivre une véritable étape vers la mondialisation : 30 années après le début des travaux, le S.S. "Cristobal" sera en août le premier cargo à inaugurer le canal de Panama.


1912, une année décidemment notable d’un point de vue maritime : le 15 avril, un iceberg malheureux provoque au large de Terre-neuve, le naufrage du Titanic, le plus grand paquebot du monde inauguré cette même année avec ses deux « sister-ships » (l’Olympic, évidemment en cette année olympique, et le Britannic). De l’autre côté du globe, l'explorateur Norvégien Roald Amundsen repousse les limites du monde connu en atteignant le Pôle sud (14 janvier).

Sun-Yat-Sen

En Orient, la Chine, qui ne participera aux Jeux olympiques qu’à partir de 1932, connait en cette période de profonds bouleversements. La révolution de 1911 amène la proclamation de la République sous la présidence de Sun-Yat-Sen le 1er janvier 1912 et l’abdication l'empereur Pu-Yi, âgé de cinq ans, le 12 février. Le grand rival régional, le Japon connait lui aussi un grand changement. Alors que l’expansionnisme militaire japonais avait pris son élan avec l’annexion de la Corée en 1910, l’empereur Meiji décède et est remplacé le 30 juillet 1912 par Yoshi-Hito, sous le nom de Taisho-Tenno. Sa mauvaise santé permettra notamment à l’Armée et à la Marine impériale d’étendre leur influence dans les arcannes du pouvoir.


Désignée lors du congrès de Berlin, le 18 mai 1908, Stockholm fut la première ville à organiser des Jeux en dehors d’une grande foire exposition, ce qui permit de les débarrasser d’un environnement extra-sportif. Si l’histoire contemporaine de la Suède est remarquablement pacifique, la dernière guerre connue par le pays ayant été une campagne menée contre la Norvège en 1814, les premières années du XXème siècle n’y sont pas moins agitées. L’union personnelle des deux couronnes réalisée en 1814 est ainsi dissoute en 1905 après la déclaration d’indépendance norvégienne. Au moment d’accueillir les Jeux olympiques, la Suède est par ailleurs en pleine remilitarisation. En janvier 1912, une grande souscription nationale est lancée dans le but de relancer le programme de réarmement naval. Parallèlement, le « Mouvement pour la défense nationale » fait pression en faveur d’un rapprochement avec l’Allemagne. Son thème de campagne : le « danger russe »…
Notons enfin qu’avec les Jeux olympiques, la Suède se fait rendez-vous absolu de l’excellence en cette année 1912. Excellence sportive donc, mais également intellectuelle et artistique puisque depuis 1901, la Fondation Nobel récompense chaque année une réalisation exceptionnelle dans les domaines de la physique-chimie, la médecine, la littérature et de la promotion de la paix.


TV

Olympic Channel (en Français!

Direction Tokyo

Sites officiels

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC