Le sport et les Agendas 21 locaux

Partagez

Dès 1992, le Sommet de la Terre de Rio souligne le rôle que doivent jouer les pouvoirs publics (en France, les communes, départements et régions) en matière de développement durable. Il leur est en particulier demandé de prendre des initiatives et d’adopter des Agendas.

En France la Stratégie Nationale de Développement Durable a retenu cette proposition. L’Etat français a pour objectif de faciliter l’élaboration de 500 Agendas territoriaux. Pour y parvenir le ministère de l’Ecologie a développé deux actions en particulier :

- un processus de reconnaissance des Agendas 21 locaux. Une à deux fois par an, un appel d’offre est lancé. Les collectivités candidates présentent un dossier qui fait l’objet d’une évaluation par un jury national. Au terme d’une instruction (qui dure en général quelques mois) un jury national rend un avis qui est ensuite publié par le ministre. Des représentants du CNOSF participaient à l’évaluation des dossiers et au jury final, ce qui témoignait de la place que le ministère de l’Ecologie accordait au sport dans cette procédure.

- un guide méthodologique (cadre de référence) pour aider les collectivités à réaliser les Agendas 21. Après avoir rappelé les objectifs que doivent poursuivre les Agendas 21 locaux dans le cadre de la stratégie nationale du développement durable, attiré l’attention des responsables sur les conditions d’élaboration de cet Agenda, le guide explore un certains nombres de domaines de la politique de la collectivité qui doivent être examinés au titre de développement durable. Le sport y est mentionné en tant que tel compte tenu de la place qu’il tient dans la vie de nos concitoyens au même titre que la santé, la sécurité, le tourisme…

Comment participer ?
Elaborer un Agenda 21 local nécessite de recueillir l’avis de l’ensemble des parties prenantes et en particulier des habitants. Généralement, les élus locaux et leurs services, parfois aidés par des consultants mettent en place une démarche participative. Cela prend la forme de sondage, de forum, d’expositions, d’édition de documents de consultation. Dans la plupart des cas, les sportifs ne sont pas consultés en tant que sportifs, mais plutôt en tant que citoyens sur des problèmes de la vie de tous les jours : les transports, la sécurité, l’éducation, l’environnement… Les sportifs doivent utiliser le fait que le sport est nommément désigné dans le guide méthodologique pour participer à la consultation. Naturellement dans un esprit d’ouverture et sans corporatisme excessif.

Conseils :
Participer aux consultations et faire entendre vos préoccupations de citoyen, mais aussi de sportif. Les questions de transport, d’environnement, de santé se posent aussi en terme spécifiques pour les sportifs. Exprimer ses besoins, ses points de vue permet de faire avancer la réflexion collective.
Relayer cette consultation au sein de vos associations sportives. Informer sur le développement durable et éveiller chez vos adhérents la conscience de ces questions. Encouragez-les à participer.
Vous pouvez produire vous-même votre propre réflexion et pourquoi pas élaborer votre agenda 21 du sport local, votre charte sport et développement durable (Voir le site "Responsabilité sociétale des organisations sportives") que vous porterez à connaissance des élus et qui pourra ainsi être reprise dans leurs conclusions. Naturellement, il faudra veiller à ce que ces documents soient cohérents et intègrent les objectifs poursuivis par votre collectivité.

Informations, conseils, faire part de votre expérience : sportdurable@cnosf.org

Agenda 21

Héritage 2024

Rapport d'activité 2018

TV

Rendez-vous

A lire

Médical

Intégrité

Outil

Découverte

  •  Cocacola
  •  Aliba
  •  Allianz
  •  Atos
  •  Bridgestone
  •  Bridgestone
  •  ge
  •  intel
  •  Omega
  •  Omega
  •  P&G
  •  Samsung
  •  Toyota
  •  Visa
  •  BPCE
  •  Lacoste
  •  France TV-Sport
  • RMC