Aéronautique

L'aéronautique sportive consiste à faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère terrestre. Trois disciplines sportives sont proposées par la Fédération française d’aéronautique : la voltige, la précision et le rallye.
Des avions monomoteurs spécialement équipés pour cette activité sont utilisés pour ces pratiques. Devant évoluer sous facteurs de charge élevés, en vol inversé (sur le dos), sur des trajectoires verticales (en montée ou en descente) ils sont notamment dotés d’un moteur puissant, d’une alimentation en carburant adaptée…

Voltige aérienne

La voltige aérienne consiste en effet à utiliser l’aéronef pour effectuer des figures de voltige, c'est-à-dire des manœuvres aériennes sortant de l'ordinaire.

C’est à un Français, le général Fleurquin, cofondateurs de la Patrouille de France, que l’on doit l’expression « voltige aérienne », apparue en 1938 et précédemment connue sous l’appellation « acrobatie aérienne ».

La discipline est codifiée en un certain nombre de figures de base codifiées selon une norme dite « Catalogue Aresti » du nom de l’aviateur espagnol qui l’a conçue, et dont l’enchainement permet des variantes quasi infinies : boucle, tonneau, vrille, immelmann (rétablissement normal), demi-huit cubain (rétablissement tombé), renversement, déclenché, retournement, virage dos, Humpty-bump (boucle combinée avec des quarts ou des demi tonneaux).

Les pilotes peuvent également réaliser des figures avancées, figures de base effectuées avec des accélérations négatives (avion sur le dos), ou spécifique pouvant s’enchainer : remontée dos, passage par l'avant, vrille dos, déclenchés négatifs, tonneaux en virage, cloches, Torque roll, ruades., soleil
En compétition, un programme libre construit selon des règles mais sur lequel le pilote peut s’entraîner à volonté, un programme imposé connu qu’il peut également répéter à sa guise, et un ou des programmes inconnus, exécuté pour la première fois le jour de la compétition. Les juges notent sur la qualité de la réalisation et la conformité avec les figures prévues.

Un pilote de voltige passe d’abord un « premier cycle », dit de voltige positive, puis un « deuxième cycle », consacré à la voltige avancée et négative.

Voltige de précision

L'objectif du pilotage de précision est de développer chez le pilote, d'une part son habileté à suivre un trajet donné dans un temps chronométré, tout en se montrant capable d'observer des éléments au sol et, d'autre part, de poser son avion en toute sécurité à un endroit précis, tant en configuration normale qu'en simulation de conditions difficiles (atterrissages forcés, panne de moyens aérodynamiques, pistes raccourcies et plus étroites, obstacles dans l’approche...).

La notation s’effectue sur la planification et l’exécution d’un ou plusieurs vols de navigation, la réalisation de tâches d’observation et l’exécution d’atterrissages de précision dans différentes configurations d’approche

La voltige de précision se dispute en catégorie "Equipe" et "Solo".

Rallye aérien

Issu des techniques utilisées par les pilotes militaires d’attaque au sol, le rallye aérien consiste à naviguer de manière précise, le plus souvent à deux par aéronef, sans instrument de navigation, en respectant les règles de vol à vue.

Plus concrètement, il s’agit de suivre une trajectoire de la manière la plus précise possible, passer des points tournants à des horaires imposés, en les identifiant, regarder dehors et observer l’environnement pour reconnaitre et positionner sur des photos et sigles « en-route » sur votre carte.

Le but est donc de mesurer l’aptitude des équipages à suivre précisément une route, à respecter scrupuleusement un horaire, à regarder à l’extérieur de l’avion et à observer l’environnement et à atterrir à l’intérieur d’une zone courte et étroite, dessinée sur une piste normale

Deux épreuves caractérisent cette discipline :

L’Épreuve de Ponctualité : l’équipage doit parcourir le circuit dans l’ordre des points tournants, en respectant la vitesse-sol qu’il a choisie et les consignes de l’organisateur.

L’Épreuve d’Observation : l’équipage doit observer l’environnement au fil de la navigation et marquer l’emplacement des sujets des photos sur la carte. Les sujets, cerclés sur les photos fournies par l’organisateur, sont situés à moins de 300m de la trajectoire à suivre entre deux points tournants.

Les équipages reçoivent des points de pénalités pour les écarts de route, les écarts de ponctualité, les observations non réalisées, pour les atterrissages imprécis et les consignes non respectées.


  • World Air Games : la France plane !

    Lors des World Air Games (Dubai, 30 novembre-12 décembre), la France a décroché 16 médailles (6 or, 8 argent et 2 bronze) ce qui la place à la deuxième place des Nations en nombre de médailles !

  • Première médailles aux World Air Games

    Aux World Air Games (WAG) en cours à Dubaï (EAU), les épreuves de trois catégories viennent de s'achever avec donc les premières médailles attribuées dont une première médaille d'or pour la France.

  • World Air Games

    Les Jeux Mondiaux de l'Air - World Air Games (WAG) – réunissent environ tous les quatre ans les meilleurs athlètes mondiaux des différents sports aéronautiques pour assurer la promotion de leur discipline dans le cadre d'une compétition exceptionnelle, montrer leur professionnalisme et inspirer les générations futures.

  • Médaille

    La France reine de la voltige

    Samedi 20 octobre, l'équipe de France de voltige aérienne Unlimited a reconquis le titre de champion du monde à l’issue de dix jours d'une éprouvante compétition au Texas (États-Unis).

Olympiens

Newsletter

Billetterie

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

Vidéos EspritBleu

Les Bleus by L'Equipe 21

RMC, la radio #espritbleu

  •  Française des jeux
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Lacoste