Jeu de Paume

La Longue Paume est un sport de balle frappée, c’est à dire ne pouvant être, au cours du jeu, ni appréhendée, ni portée. Elle appartient à la famille des jeux de paume, joué donc avec la main, dont l’origine remonte à l’Antiquité.

Elle se pratique sur de « longs » terrains (de 60 à 80 mètres) et a été jouée à la main, puis au gant, au battoir et enfin à la raquette qui a fait son apparition dans les jeux de paume vers le début du XVIè siècle.


L’aire de jeu, aussi unie que possible, est en terre battue, craie damée, tarmacadam ou ciment. Large de 12 à 14 mètres, elle est bordée de lignes, considérées comme extérieures à l’aire de jeu. Deux chasses, bâtons ou tiges métalliques longues d’environ 1m, sont destinés à être posés ou piqués sur les bords de l’aire de jeu, à l’extérieur, pour servir de repères.

La raquette, fabriquée spécialement, est d’une longueur maximale de 72cm dont 2/3 pour le manche et 1/3 pour un tamis de cordes nylon d’environ 20cm. Il existe pour les jeunes des raquettes plus courtes et plus légères. La balle est composée d'un noyau dur et recouverte d’un genre de flanelle pelucheuse des deux côtés (molleton). Son diamètre est environ 5,5 centimètres et son poids varie de 12 à 17g.


Après mise en jeu, la balle peut être rechassée de part et d’autre, les échanges pouvant se poursuivre soit de volée, soit du premier bond. L’objectif de la longue paume est de faire mourir la balle dans le camp adverse. Les joueurs échangent les balles, comme au tennis, son descendant. Toutefois, alors qu’au tennis la surface des deux camps est égale et immuable, dans les jeux de paume cette surface est appelée à varier lors de chaque point (ou de chaque « quinze »). Cette variabilité de la surface des camps est obtenue par le système des chasses

.
Pour jouer le quinze dans le deuxième temps, les deux équipes permutent et celle qui a réussi à gagner du terrain dans le premier bénéficie d’une réduction correspondante au gain qu’elle a réalisé.

Un jeu se compose, au minimum, de quatre quinzes qui se comptent successivement 15, 30, 40 (ou 45),et jeu. Il peut comporter des quinzes supplémentaires lorsqu’il est convenu qu’il ne peut être remporté qu’avec un écart de 2 quinzes. Dans ce genre de jeux (parties enlevées ou au dernier jeu de parties terrées en cas d’égalité, après une égalité à 40 (ou 45) les quinzes supplémentaires sont appelés « avantages ».

Newsletter

Billetterie

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

  •  Française des jeux
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF