Aérostation

La compétition en montgolfière est l’art de diriger un engin non dirigeable.

Le premier vol d'un aérostat s’est déroulé, à vide, le 4 juin 1783. Les frères Joseph et Étienne Montgolfier réalisent ce jour la première expérience aérostatique publique à l'aide d'un "globe" gonflé à l'air chaud. Ce dernier s’élève jusqu'à une hauteur de 1000 mètres dans le ciel d'Annonay.

Le 19 septembre 1783, les premiers passagers volants sont un mouton, un coq et un canard. Le 21 novembre, le physicien Jean-François Pilâtre de Rozier et le François, marquis d'Arlandes effectuent finalement le premier voyage aérien à bord d'une montgolfière, une dizaine de kilomètres dans le ciel de Paris. Ce premier vol monté d'un ballon à air chaud fut suivi, quelques jours plus tard, le 1er décembre 1783, du premier vol d'un ballon à gaz piloté par le physicien Jacques Charles et par Nicolas Robert.

L'aérostat

L’enveloppe de l'aérostat emprisonne l'air réchauffé par le brûleur. Ses sangles horizontales et verticales constituent un globe sur lequel sont cousus des panneaux de nylon traité. Rassemblées au sommet sur un anneau de "couronne", elles sont reprises à la base par des câbles d'acier qui viennent se fixer sur le "cadre de charge". Le sommet de l'enveloppe est ouvert et obturé de l'intérieur par un panneau circulaire amovible, appelé "parachute » qui, sous la poussée de l'air chaud, se plaque sur la bordure du sommet de l'enveloppe, assurant ainsi son étanchéité. Il peut aussi faire office de soupape.

Le volume des montgolfières actuelles varie entre 600 et 7 000 m3, le plus courant étant de 2 200 m3 cubes. Ce volume permet d'emporter une charge totale de l'ordre de 500 kg, un mètre cube d'air porté à 100°C pouvant soulever une charge de 250 grammes dans un air ambiant normal et à pression normale. La masse totale d'une montgolfière de 2 200 m3 est alors de l'ordre de 2 500 kilos. Leur autonomie dépend des réserves de gaz que l'on peut embarquer à bord de la nacelle ; la durée moyenne des vols se situe aux alentours de 60 minutes.

Le brûleur délivre une flamme de 3 à 6 mètres de haut rentrant à l'intérieur de l'enveloppe par la partie inférieure ouverte ("bouche"). Placé sur le cadre de charge, le brûleur est orientable. Une canalisation souple le relie à des réservoirs cylindriques en aluminium ou en acier, qui contiennent chacun de 20 à 35 kg de propane liquide. L'ouverture des vannes libère le propane, qui circule dans un serpentin et, sous l'effet de la chaleur, le distribue aux gicleurs, d'où il se diffuse pour se mélanger à l'air ambiant et s'enflammer au contact d'une veilleuse.

La nacelle, en osier et en rotin tressés, est souple et robuste, permettant de protéger l'équipage des chocs à l'atterrissage. Aux quatre coins sont fixées les "cylindres ' de propane et sur les côtés les instruments de bord. Des arceaux rigides supportent le cadre de charge, relié à des câbles d'acier qui assurent la suspension de la nacelle.

Les épreuves

Il existe de nombreuses épreuves, choisies par l'organisateur en fonction des conditions météorologiques. Ces épreuves utilisent :

la précision de largage de marqueurs : But déclaré par le pilote ou par par l'organisateur, valse hésitation (choix parmi plusieurs buts), retour au bercail (site de décollage choisi), le bon choix (but choisi pendant le vol), chasse au renard (cible disposée par un ballon-renard à moins de 2 m au vent de sa nacelle après son atterrissage), Watership down (renard décalé), Mémorial Gordon Bennett (largage dans une aire donnée), Approche calculée à l'heure juste, CRAT (largage dans une période de validité donnée).

la vitesse de marquage (course de vitesse)

le marquage en fonction du trajet : Coude (faire le plus petit angle possible) -Triangle (faire le plus grand triangle possible), plus courte distance (marquer le plus près possible du point de décollage commun, après un temps de vol minimum déterminé), plus courte distance dans une aire de marquage , plus courte distance entre deux marqueurs à l'intérieur d'aires de marquage différentes, plus grande distance avant de marquer dans un temps donné, plus grande distance avant de marquer dans un temps donné dans une aire de marquage, plus grande distance entre deux marqueurs dans une ou plusieurs aires de marquage.
  • World Air Games

    Les Jeux Mondiaux de l'Air - World Air Games (WAG) – réunissent environ tous les quatre ans les meilleurs athlètes mondiaux des différents sports aéronautiques pour assurer la promotion de leur discipline dans le cadre d'une compétition exceptionnelle, montrer leur professionnalisme et inspirer les générations futures.

PyeongChang 2018

DAYS
HRS
MINS
SECS
TO THE OPENING CEREMONY
OF THE OLYMPIC WINTER GAMES
PYEONGCHANG 2018
:
:
Olympic Winter Games
Pyeongchang 2018

Newsletter

Billetterie

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions

  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF