Planeur Ultra-Léger Motorisé

Le terme d'ULM s'emploie pour désigner un « Planeur Ultra Léger Motorisé »'.

C’est un ''aéronef'', un appareil qui vole, ayant des caractéristiques particulières. Au maximum biplace, il ne peut emporter qu'un seul passager en plus du pilote et doit avoir une masse maximale au décollage, de 300 kg tout compris pour un monoplace ou 450 kg pour un biplace. Son moteur doit développer une puissance maximale continue de 45 KW (61 CV) pour un monoplace, et 60 KW (82 CV) pour un biplace, sauf exception dans certaines classes.


Les ULM sont construits en faisant appel à différents types de technologies, depuis la structure en tubes d'aluminium à haute résistance recouverts d'une « peau » en toile souvent renforcée de fibres de verre, en passant par des composants plus modernes (composites, carbone...).

Les moteurs utilisés sont soit des moteurs 2 temps de 250 cm3 à 600 cm3, soit des moteurs 4 temps de 1200 à 1600 cm3. La vitesse d'un ULM varie entre 30 Km/h pour un paramoteur, à près de 300 Km/h pour les multiaxes les plus rapides. La plupart des pendulaires volent entre 90 et 120 km/h, les multiaxes volent entre 100 et 200 Km/h. L’ULM doit être capable d'atterrir avec une vitesse minimum de 65 km/h. En moyenne, les ULM ont une autonomie de 3 à 5 heures de vol.


Il existe 6 classes d'ULM, qui se différencient par leurs principes de vol :

Classe 1 (dite paramoteur)

Un U.L.M. paramoteur est un aéronef sustenté par une voilure souple, de type parachute. Sa puissance maximale continue est inférieure ou égale à 45 kW pour les monoplaces et à 60 kW pour les biplaces. Sa masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour les monoplaces et à 450 kg pour les biplaces.

Classe 2 (dite pendulaire)

Un ULM pendulaire est un aéronef sustenté par une voilure rigide sous laquelle est généralement accroché un chariot motorisé. Sa puissance maximale continue est inférieure ou égale à 45 kW pour les monoplaces et à 60 kW pour les biplaces. Sa masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour les monoplaces et à 450 kg pour les biplaces. Ces masses peuvent être augmentées de 5% dans le cas où l’ULM est équipé d'un parachute de secours et de 10 % dans le cas où l'U.L.M. est équipé de flotteurs. Enfin, sa vitesse de décrochage est inférieure ou égale à 65 km/h ou la charge alaire à la masse maximale est inférieure à 30kg/m2.

Classe 3 (dite multi-axe)

Un ULM multi-axe est un aéronef sustenté par une voilure fixe. Sa puissance maximale continue est inférieure ou égale à 45 kW pour les monoplaces et à 60 kW pour les biplaces. Sa masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour les monoplaces et à 450 kg pour les biplaces. Ces masses peuvent être augmentées de 5% dans le cas où l'U.L.M. est équipé d'un parachute de secours et de 10 % dans le cas où l'U.L.M. est équipé de flotteurs. Ces augmentations ne sont pas cumulables. Enfin, sa vitesse de décrochage est inférieure ou égale à 65 km/h ou la charge alaire à la masse maximale est inférieure à 30kg/m2.

Classe 4 (dite autogire ultraléger)

Un autogire ultra-léger répond aux conditions techniques suivantes : sa puissance maximale continue est inférieure ou égale à 60 kW pour les monoplaces et à 80 kW pour les biplaces, sa masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour les monoplaces et à 450 kg pour les biplaces. Sa charge rotorique à la masse maximale est comprise entre 4,5 et 12kg/m2.

Classe 5 (dite aérostat dirigeable ultraléger)

Un aérostat ultra-léger a une puissance maximale continue inférieure ou égale à 60 kW pour les monoplaces et à 80 kW pour les biplaces. Le volume de l'enveloppe d'hélium est inférieur ou égal à 900 m3 et celui de l'enveloppe d'air chaud est inférieur ou égal à 2000 m3.

Classe 6 (dite hélicoptère ultraléger)

Un hélicoptère ultra-léger doit disposer d’un monomoteur de puissance maximale ou inférieure à 80 kw (108 ch) pour un monoplace et à 100 kw (135 ch) pour un bi place. Sa masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour un monomoteur et à 450 kg pour un biplace, plus 10% si la machine est équipée de flotteurs. Par ailleurs, sa charge rotorique à masse maxi doit être comprise entre 8 et 20 kg au m2
  • Médaille

    Des médailles en ULM !

    Les 15e championnats du monde microlight et les 9e championnats du monde paramoteur se sont déroulés à Popham du 20 au 27 août 2016. L'équipe de France a brillé en remportant 6 médailles d'or, 6 d'argent et 4 de bronze.

  • World Air Games

    Les Jeux Mondiaux de l'Air - World Air Games (WAG) – réunissent environ tous les quatre ans les meilleurs athlètes mondiaux des différents sports aéronautiques pour assurer la promotion de leur discipline dans le cadre d'une compétition exceptionnelle, montrer leur professionnalisme et inspirer les générations futures.

  • Pluie de médailles en ULM

    L'équipe de France d'ULM revient avec six médailles d’or, deux médailles d’argent, quatre médailles de bronze des derniers championnats du monde d’ULM qui se sont déroulés à Matkopuszta en Hongrie du 9 au 16 août 2014.

Newsletter

Billetterie

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

Vidéos EspritBleu

RMC, la radio #espritbleu

  •  Française des jeux
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Lacoste