Motocyclisme


Le motocyclisme est un sport de courses utilisant de motocyclettes proposant de nombreuses disciplines, formules et catégories.

Historiquement, la première course de motos date de 1896, l’année des premiers Jeux Olympiques, et a vu s’affronter 8 motards sur un aller-retour Paris-Mantes. Depuis lors, les compétitions se multiplient, sous différents formats, de l’endurance au trial.


Vitesse


Les courses de vitesse sur un circuit se courent avec des prototypes, à l’instar du MotoGP, mais aussi avec des engins plus proches des véhicules de série, en Superbike et Supersport.

Créée en 1995 sous l’appellation de Thunderbike Trophy, le Supersport accueille des motos 4-temps d’une cylindrée de 600cm3 et des 675cm³ trois cylindres, pouvant être légèrement modifiées par rapport aux véhicules de série.

En superbike, les cylindrées sont limitées à 1 000 cm³ (quatre cylindres) et 1200 cm3 pour les twins.

Motocross


Le moto-cross est une course de vitesse sur un circuit bosselé pourvu de sauts et composé de matériaux naturels (terre, sable...). Apparu en Grande-Bretagne en 1924, à Camberley pour être précis, cette discipline s’est rapidement développée en France et en Belgique.

La pratique peut se réaliser en motocross, supercross (souvent en salle), side-car, quad et supermotard (mixte terre-bitume).

Trois catégories existent désormais : MX1 (motos 4 temps de 450cm3), MX2 (4-temps de 250 cm³ou 2 temps de 125 cm3) et MX3 (2-temps de plus de 250 cm3 et 4-temps de plus de 450 cm3).

Les pilotes doivent franchir de nombreux obstacles le long de leur parcours : sauts simples, doubles, triples, quadruples, « camel jump » (doté d’une bosse d'appel plus petite que celle de réception), table (saut présentant une partie plate entre l'appel et la réception), « whoops » (séries de petites bosses).

Les motos sont dépourvues de tout matériel superflu pour un ensemble léger, mais les suspensions et la solidité du cadre sont renforcées. Le tirage court de la transmission et de la boite de vitesses associé à un rapport poids/puissance très important permet des reprises et accélérations exceptionnelles

Né au États-Unis, le supercross est un dérivé du motocross qui se dispute dans une enceinte close (salle, stade…, voire une arena, on parle alors d’arenacross) sur une piste artificielle tracée.

Le freestyle est également une pratique réalisée en motocross : le pilote effectue des figures pendant des sauts, un jury notant chacune de ces figures selon la difficulté et la réalisation.

Endurance moto


Cette discipline se pratique par équipe, sur circuit, dans un format qui s’étalonne en temps (minimum de 3 heures, le plus souvent 4, 6, 8, 12 ou 24 heures) ou en distance (200 ou 1 000 miles, 2 000 km).

L’équipe est composée de deux ou trois pilotes qui se relaient toutes les heures environ et d’une assistance. Les arrêts au stand permettent le changement de pilote l’équipe d’assistance le remplissage du réservoir et les opérations nécessaires au bon déroulé de la suite de la course (changement des roues ou de plaquettes de frein, ajout d’huile, graissage de la chaîne secondaire…).
Enduro

Apparu en France au début des années 1970, l'enduro se pratique en loisir ou en compétition sur un parcours mêlant généralement chemins ouverts à la circulation (appelés liaisons) et de secteurs naturel chronométrés (appelés spéciales) développant parfois près de cent kilomètres.

Accessible en compétition dès 14 ans en 50cm3 avec le brevet de sécurité routière, l'enduro est une discipline tout-terrain de moto ou de quad (homologués) qui se compose de parcours à réaliser dans un temps imparti.

Banderoles (spéciales) et balises (liaisons) montrent la voie à suivre, même s’il existe des passages dits « contournables », laissant aux pilotes la possibilité d’éviter des difficultés ou de choisir la voie qui leur sied le plus.

A l’issue de plusieurs heures, voire jours de course, le classement se fait par cylindrée et un second classement regroupe les pilotes par catégorie : « élite », nationaux, juniors, vétéans, féminins ».

Trial


Le trial consiste à franchir des obstacles naturels ou artificiels sans mettre pied à terre. Apparu au Royaume-Uni au début du XXe siècle sous l’appellation d’« observed trial », le trial est un sport où la vitesse de l’engin ne compte pas.

Il existe plusieurs niveaux de difficultés, du débutant (promotion) jusqu'au pilote élite (expert) et des circuits différents adaptés à chaque catégorie.

Le trial se pratique en intérieur comme en extérieur. Dans ce second cas, la compétition se déroule sur un circuit, l’interzone, parsemé de sections délimitées, les zones, dans lesquelles sont situés les obstacles à franchir par les pilotes (rochers, talus...).

Chaque erreur fait l’objet d’un marquage par un juge qui poinçonne un petit carton, appelé cravate, et déduit les points afférents à la faute. Le total des points obtenus sur le total des tours. Les pilotes vainqueurs seront ceux, dans chacune des catégories, ayant le moins de points.


Moto-Ball


Le moto-ball est un sport collectif se pratiquant avec un ballon et des motos de 250 cm3. Diurne ou nocturne, le jeu oppose deux équipes et se déroule suivant des règles voisines du football.
Les limites du terrain sont d’ailleurs identiques à celle d’un terrain de football – max. 110m pour la longueur et 75m pour la largeur, min. 85 et 45m. Il dispose également d’un rond central (18,30m de diam.), d’une surface de réparation rectangulaire aux extrémités situées à 16,50m perpendiculaires à la ligne de but, de cages de 7,32m de large sur 2,44m de haut, et d’ un point de penalty placé sur une ligne imaginaire perpendiculaire à la ligne de but à 11m du milieu de cette ligne.

Avant lui toutefois, un demi-cercle centré matérialise une zone de hors-jeu de 5,50 m qu’aucune partie de la moto ne peut franchir. De plus, une zone "mécanique" est située derrière la ligne de but et dans un coin, sauf si des boxes permanents ont été construits dans les 10 m.

Sur le terrain, 4 joueurs et un gardien de but représentent leur équipe, mais celle-ci compte au total, 10 joueurs, 2 mécaniciens et 1 entraîneur. A l’exception du gardien, qui passe par la zone mécanique, un remplaçant ne peut entrer en jeu que par le centre du terrain en passant obligatoirement derrière l’arbitre de touche, S'il ne reste que 2 joueurs dans une équipe, ils ne peuvent poursuivre le jeu.
Une équipe peut utiliser un maximum de 10 motos pendant un match et 5 minimums.

Un match se joue en 4 périodes de 20 minutes séparées par des arrêts de jeu de 10 minutes, prolongées par du temps additionnel éventuel. Les équipes changent de camp entre la 2ème et la 3ème période. En Coupe, en cas de match nul, l’arbitre accorde 2 prolongations de 10 min. séparées par un arrêt de jeu de 5.

Le jeu commence par un « coup de pied placé » d’un joueur en direction du camp et des joueurs adverses. Ceux-ci se tenir en respectant la distance de 9,15 m du ballon, en jeu s’il franchit 1,50m au coup d’envoi. Le joueur donnant le coup de pied placé ne pourra toucher le ballon à nouveau que lorsque celui-ci aura été touché par un autre joueur.

Le mouvement est donné au ballon avec les pieds par un joueur, soit par coups isolés et successifs, soit par poussées soutenues soit par choc donné avec la tête, le corps ou toute partie quelconque de la motocyclette à l’exception du réservoir. Seul le gardien peut user de ses mains. Le but est bien évidemment de faire passer le ballon derrière la ligne d’en-but et d’avoir marqué le plus de buts à l’issue du temps réglementaire.



  • Dans l'histoire...

    Ça s'est passé ce week-end à Maggiora (Italie), la France a remporté son 3e succès consécutif au Motocross des Nations, le 4e avec celui acquis en 2001. L’équipe de France entre ainsi dans l’histoire de cette compétition puisque seules deux nations (USA et Grande-Bretagne) avaient réussi une telle performance par le passé.

  • Médaille

    5e titre mondial !

    Le week-end du 17 et 18 septembre, s'est déroulé la dernière épreuve du championnat du monde supermoto à Castelletto di Branduzzo (Italie). A cette occasion, Thomas Chareyre s’adjuge à nouveau le titre mondial après une saison qu’il a parfaitement dominé.

  • Médaille

    5e podium pour Musquin

    Marvin Musquin a remporté samedi soir, aux championnats du monde de supercross 450 à Detroit (USA), une très belle 2e place derrière Jason Anderson (USA). Le Français signe ainsi un 5e podium en finale cette saison.

  • Médaille

    Mot'or

    Beau week-end pour la moto tricolore ! En effet, Romain Febvre est champion du monde en motocross MXGP, Marvin Musquin termine 3e en supercross 450, tout comme Rémi Bizouard en motocross freestyle.

  • Succès des Bleus

    Beau week-end pour Gautier Paulin, Jordi Tixier, Maxime Renaux, Thomas Chareyre, Benoit Bincaz et Maxime Varin qui remportent des victoires en motocross MXGP, motocross MX2, motocross EMX125, supermoto S1, supermoto S1 et enfin en trial jeunes 125cc.

  • Rinaldo et Bizouard assurent

    Auteur de la meilleure qualification vendredi, David Rinaldo a remporté la finale du championnat du monde FIM freestyle motocross qui se disputait à Francfort (Allemagne) devant son compatriote Rémi Bizouard et le Tchèque Petr Pilat.

Olympiens

Newsletter

Billetterie

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

Vidéos EspritBleu

Les Bleus by L'Equipe 21

RMC, la radio #espritbleu

  •  Française des jeux
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Lacoste