Un doublé, un bronzé et un exploit !

Médaille
Sam Avezou, bronzé à l'escalade - Photo Philippe Millereau, KMSP
Partagez

Le 4e jour des JOJ de Buenos Aires 2018 a été marqué, pour la France, par la deuxième médaille d'or d'Armand Spichiger, la médaille de bronze de Sam Avezou en escalade et la grosse performance d'Arnaud Merckle en badminton.

Le doublé d'Armand Spichiger

Il était le héros de la veille grâce à une médaille d'or jusqu'alors inédite pour la délégation française, Armand Spichiger a réalisé le doublé aujourd'hui, mais dans une configuration propre aux Jeux Olympiques de la Jeunesse. C'est en effet au sein de l'équipe d'Europe 1, constituée de deux escrimeurs hongrois, d'autant d'Italiens et d'un Ukrainien, qu'Armand a ramené sa deuxième médaille d'or.

Ce format, qui, pour l'escrime, mêle les athlètes des différents comités nationaux olympiques pour une compétition entre continents, correspond bien à l'esprit universaliste des JOJ, offrant aux jeunes athlètes une occasion de mieux découvrir encore leurs homologues étrangers. Si l'Olympisme s'est construit autour des Nations, les compétitions mixtes, complémentaires aux compétitions traditionnelles, constituent une particularité des événements olympiques de la jeunesse qui renforce encore la portée humaniste et universelle des Jeux. Pour Armand, cette médaille lui confère d'ores et déjà une place à part au sein de la délégation et en fait, disons-le, le premier grand espoir confirmé de la Génération 2024 !...

Le bronze pour Sam Avezou

L'escalade, comme le roller de vitesse, la danse sportive et le karaté, constitue l'un des nouveaux sports au programme de ces Jeux Olympiques de la Jeunesse. En attendant le karaté, la délégation française a déjà fait honneur à ces intégrations en remportant une médaille dans chacune des trois autres nouvelles disciplines.

Ce 10 octobre en effet, après l'argent de Martin Lejeune en breakdance et d'Honorine Barrault en roller, Sam Avezou est à son tour monté sur la boite des JOJ. Au terme d'une journée pleine de suspens, et avouons-le, d'espoirs déçus, le jeune Français a finalement dû s'incliner devant les deux concurrents Japonais, Keita Dohi et Shuta Tanaka. Vainqueur de la première épreuve de la journée, la vitesse, Sam débutait parfaitement la journée, au contraire d'un Tanaka classé alors 6e et dernier de la finale. L'épreuve de les blocs semblait consacrer le duel que la vitesse avait établi entre Dohi et Avezou. Jusqu'au dernier bloc, ces derniers étaient en effet à égalité, détachés des autres finalistes. Hélas, le dernier bloc s'avérait piégeux. Si Dohi ne parvenait à trouver l'ouverture que dans les quarante dernières secondes des 4 minutes qui lui étaient offertes pour atteindre la marque, Sam échouait quant à lui à franchir le passage délicat du bloc et terminait 5e de cette épreuve.

Deuxième à l'entame de la difficulté, Sam semblait à l'aise jusqu'à l'entrée dans les dernières prises. Lâchant prise, Sam voyait ses espoirs de titre s'effondrer. Réalisant le plus petit score de l'épreuve, il voyait Tanaka le rattraper au classement général et s'intercaler entre lui et Keita Dohi, indiscutablement le meilleur grimpeur de la session. C'est même de justesse, pour deux points que Sam parvenait à conserver une magnifique et bien méritée médaille de bronze, au détriment de l'Italien Schenk.

L'exploit d'Arnaud Merkle

Battre le numéro un mondial est en soi, quelle que soit la discipline, une grosse performance. Battre le numéro un mondial en badminton quand on n'est pas un joueur asiatique, relève de l'exploit. Et cet exploit, Arnaud Merkle l'a non seulement réalisé ce 10 octobre face au Thaïlandais Kunlavut Vitidsarn, champion du monde junior en titre, mais il l'a fait avec la manière. Jugez-en plutôt au regard du score : 21/13 21/10 ! Un jour sans du Thaïlandais ? Même pas a priori. Vitidsarn a en effet tout tenté, usant de toutes les ficelles du jeu pour déstabiliser et faire tomber le Français. Sauf qu'Arnaud a, selon ses propres dires, réalisé "le match de sa [encore courte] vie". Tout simplement, Arnaud a fait déjouer son adversaire, l'a étouffé, baladé, pour finir par l’écœurer. A l'arrivée donc, une victoire, la qualification pour les demi-finales où Arnaud sera le seul à ne pas venir du continent asiatique et l'émotion humide de son entraîneur, Christophe Jeanjean. Quoi qu'il en soit désormais, Arnaud devra rééditer l'exploit à deux reprises pour monter sur le podium... A suivre, mais, déjà, chapeau !

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018 - 10 octobre 2018, jour 4

Arnaud MERKLE | Sam AVEZOU | Armand SPICHIGER | Escrime | Badminton | Escalade | L'actu des Bleus... | L'actu des JOJ

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC