Le tennis de table rebondit bien

Partagez

En 2013, lors de la dernière édition des Jeux Méditerranéens de Mersin, l'équipe de France de tennis de table, composée de Carole Grundisch, Yi Fang Xian, Emmanuel Lebesson et Adrine Mattenet, avait fière allure. Pourtant, après les épreuves en simple et en double, elle était revenue sans médaille de cette compétition.

En arrivant à Tarragone pour cette nouvelle édition, deux stratégies bien différentes ont été mises en place : envoyer l'équipe première côté femmes, alors que l'équipe masculine était constituée de jeunes espoirs venus emmagasiner de l'expérience sur une compétition internationale multi-sports. Le bilan sportif des bleus est simple : cette fois ci, ils sont tous rentrés en France une médaille autour du coup grâce à des superbes prestations dans les épreuves par équipes ou les tricolores ont remporté l'argent chez les femmes et le bronze chez les hommes.
Bernard Bousigue, Directeur technique national de la Fédération française de tennis de table, nous a livré son analyse sportive de ces Jeux Méditerranéens pour ses équipes masculine et féminine...

Quels étaient les objectifs de la fédération en arrivant sur ces Jeux Méditerranéens de Tarragone ?

"Nous étions venus pour faire une médaille dans chaque épreuve, même si l'on savait que ça allait être un petit peu difficile chez les filles, mais jouable. Deux des filles ont atteint les 1/4 de finale, donc ça n'est pas passé si loin que ça. Côté garçons, même objectif, on venait ici pour faire une médaille en simple et une par équipes. En simple, Alexandre Robinot a obtenu 7 balles de matches en 1/2 finale face à l'Espagnol Carlos Montero, mais malheureusement ça ne l'a pas fait. Donc pas de médaille là non plus puisqu'après sa disqualification (suite à un geste d'humeur à la fin de la demi-finale), il n'a pas pu disputer le match pour le bronze.
Après ces épreuves en simple, il a fallu que tout le monde se remette dans le bain pour les "par équipes", ce que tous nos athlètes, filles et garçons, ont réalisé de façon magistrale. Les filles n'ont perdu qu'une seule rencontre sur toute la compétition en 1/2 finale face à l'Espagne. Elles s'inclinent 3-1 avec deux premières rencontres qu'elles auraient parfaitement pu gagner, donc elles auraient pu s'imposer 3-0. Derrière, elles s'imposent 3-0 face à la Grèce dans la petite finale, rien n'a dire, c'est une belle médaille de bronze.

Coté garçons, ils sont allés jusqu'au bout, il leur a manqué un peu de jus, ils étaient un peu cuits sur la fin de la compétition, mais ça reste un très beau résultat dans l'ensemble pour les garçons. On avait amené côté garçons une équipe basée plutôt sur la relève. A part Alexandre Robinot et ses deux sélections en A, les deux autres joueurs sont des pensionnaires de l'Insep. Ils sont venus là pour apprendre un peu sur ce format de compétition avec pas mal de nouveaux protocoles, une gestion du CNOSF. C'était bien pour eux, très formateur. Chez les filles, c'est l'équipe de France A qui était là et qui continue son bonhomme de chemin, les filles sont encore relativement jeunes : une de 24 ans et deux de 19 ans."

Tennis de Table | L'actu des Bleus... | Actualités

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC