Des Jeux "made" in Tarragone

Partagez

La 18e édition des Jeux Méditerranéens de Tarragone, dans la plus romaine des villes catalanes, s'est achevée ce dimanche 1er juillet. L'ambiance était à la fête, et le soleil toujours au rendez-vous au moment de débuter la cérémonie de clôture qui se déroulait dans le stade de football local du "Gymnastic Club."

Au son de DJs renommés, le défilé des délégations est entré dans une enceinte ambiancée, particulièrement festive. Alors qu'à l'ouverture, Sofiane Oumiha (boxe) avait marché en tête de cortège, le drapeau à la main, cette fois-ci l'équipe de France était menée par Aline Chamereau et Alexandra Jupiter, la paire de beach volleyeuses argentée samedi. Au terme d'un spectacle moderne et original, avec des tableaux hauts en couleur et des jeux de lumières hypnotisants, les officiels ont pris la parole pour tirer le rideau et présenter la future édition de l'événement, qui se déroulera en 2021, à Oran, en Algérie.

Initialement prévue en 2017, l'organisation de ces Jeux Méditerranéens avait été décalée d'un an. Si quelques inquiétudes pouvaient alors être nourries, les doutes furent vite écartés le 22 juin, lors de la cérémonie d'ouverture, et dès le début des premières compétitions, parfaitement organisées.

Pendant 10 jours, les plus de 3 600 athlètes représentant 26 délégations, nous ont régulièrement offert un spectacle de très haut niveau dans les 16 sites dédiés à ces Jeux. On saluera plus particulièrement les performances de toutes les disciplines dites "d'extérieur", qui se sont déroulées sous des chaleurs dépassant régulièrement les 40 degrés au soleil !

Ainsi, les 304 athlètes ayant constitué la délégation française, vont rentrer en France des souvenirs plein la tête, magnifiques pour certains, plus amers pour d'autres. Mais c'est la loi du sport...

A l'heure du bilan comptable, à un podium près, le total des Bleus s'écrira à "seulement" 2 chiffres : 99 médailles (28 or, 31 argent, 40 bronze). Un bilan qui représente néanmoins 4 médailles de plus que lors de la dernière édition, à Mersin en 2013. Au classement des nations, les Tricolores terminent tout proches de la 3e place, à 3 médailles d'or de la Turquie. Un résultat final plus que positif si l'on tient compte du fait qu'une grande majorité des fédérations avaient fait le choix d'envoyer de jeunes et prometteurs athlètes afin de les initier aux joutes d'un événement international multisport et de leur faire emmagasiner un maximum d'expérience. L'Italie termine nettement à la première place de ce classement avec une impressionnante moisson de 155 médailles dont 55 en or. La Squadra Azzura devance l'Espagne, pays hôte, et ses 120 médailles dont 38 en or.

Si les 99 médailles glanées par les Bleus ont toute une belle saveur, on retiendra particulièrement quelques performances qui auront marqué ces Jeux...

14

Comme le nombre de médailles remportées en athlétisme, dont 7 en or, et qui en fait la fédération la plus médaillée côté Français.

100 %

2 fédérations réalisent l'exploit de rentrer en France avec la totalité de leurs athlètes médaillés d'or. En tir à l'arc et basket 3x3, où les équipes hommes et femmes ont remporté l'or. On soulignera également le sans faute du tennis de table qui décroche 2 médailles par équipes, avec l'argent chez les hommes et le bronze chez les femmes. La aussi un taux de 100% de réussite.

Triplé

Le ski nautique réalise un exploit en constituant un podium 100% tricolore dans l'épreuve du slalom femmes. Un petit de skicross millésime 2014...

Doubles

Le badminton remporte les doubles hommes et femmes, idem pour le double masculin qui s'impose en tennis.

4 à la suite

Le lutteur Mélonin Noumonvi participait à ses 4e Jeux Méditerranéens d'affilée, pour autant de médailles à la clé (2 or et 2 bronze).

Porte-drapeau

Le boxeur Sofiane Oumiha, chef de file de la délégation tricolore, conserve son titre acquis 5 ans plus tôt à Mersin (Turquie).

C'est donc terminé... Les nations qui bordent la Mare Nostrum vont désormais pouvoir rentrer, enrichies de cette nouvelle expérience sportive et culturelle que représente les Jeux Méditerranéens. Tarragone a constitué un cadre somptueux pour accueillir tous ces pays, intimement liés par cette étendue d'eau qui les rapproche, les rassemble. Certes, tout n'a pas été rose et simple, et l'organisation a parfois souffert de certaines approximations. Mais en bout de course, et avec la bonne humeur ambiante qui caractérise cet événement, un peu à part dans le calendrier sportif, tous les participants semblent avoir passé ici un excellent moment.

La bonne nouvelle c'est qu'il ne faudra pas attendre 4 ans avant de voir à nouveau les Jeux Méditerranéens revenir sur le devant de la scène. En effet, c'est en 2021, dans seulement 3 ans donc, que les nations méditerranéennes ont rendez-vous dans la ville algérienne d'Oran.

L'actu des Bleus... | Actualités

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC