Tarragone, entre sport et histoire

Perche dans la ville ! ©Tarragone 2018
Partagez
L'arrivé de la Vuelta à Tarragone

Matteo Trentin, en remportant sur le fil l’an passé la quatrième étape de la Vuelta, n’avait sans doute pas pu prendre le temps d’admirer la ville dans laquelle il venait de triompher. Le sprinteur italien, s’imposant au terme d’un sprint massif devant Juanjo Lobato, l’Espagnol, et le Belge Tom Van Asbroeck, préfigurait en fait les duels colorés des Jeux Méditerranéens, cette compétition multisports au carrefour de trois continents : l’Afrique, l’Asie et l’Europe.

Le cyclisme est naturellement inscrit au programme de cette 18ème édition, partageant l’affiche et les aires de compétition avec trente-deux autres disciplines. Un menu dense et varié dans cette ville au cadre historiquement somptueux.

Tarragone est une cité ouverte, à la mer et ses influences, aux peuples et aux cultures aussi. Un point de chute idéal donc, ici, en Catalogne, pour les Jeux Méditerranéens, un événement qui aime particulièrement ces lieux d’accueil, terres de mélanges et de diversité, où l’identité sportive et les valeurs olympiques sont marquées. C’est dans cette cité antique, dynamique et énergisante, qui profite généreusement des rivages de la Méditerranée, qu’ont rendez-vous les 26 nationalités engagées.

Les fonds marins de la Costa Daurada

Située sur la "Costa Daurada" (littéralement la "côte dorée"), Tarragone est naturellement propice aux sports nautiques : voile, kitesurf, planche à voile, ski nautique, surf... Toutes ces disciplines peuvent être pratiquées dans les clubs nautiques des environs comme le Reial Club Nàutic ou le Club de Voile Platja Llarga. À hauteur de l’enrochement du port, le Parc subaquatique offre la possibilité de pratiquer la plongée sous-marine et de découvrir les fonds marins.

Dans cette région baignée des eaux, les disciplines terriennes ne sont pas en reste. Les "castells" d’abord – ces manifestations culturelles qui consistent à bâtir une pyramide humaine géante – sont une tradition forte de la région depuis le XVIIe siècle.

Le Club Gimnàstic de Tarragone

Le Club Gimnàstic de Tarragone est le club de sport le plus ancien d’Espagne. Fondé en 1886, il accueillait à l’origine uniquement des gymnastes. Une section football fut créée par la suite, à la veille de la première guerre mondiale, pour prendre de l’ampleur au fil des décennies, en particulier à la fin des années 1940. Alors que la "Selección" ibérique est actuellement engagée à la Coupe du monde de football en Russie, le "Nastic", le club local, qui accéda de nouveau à la Liga au cours de la saison 2005/06, redescendu en troisième division depuis, demeure une institution.

La pratique du golf est également très populaire dans la région. Le parcours 18 trous du "Costa Daurada" est l’un des plus réputés de la province et pas moins de quatre autres clubs de golf se dressent à proximité directe de la ville : Bonmont (Montroig del Camp), Reus Aigüesverds (Reus), La Graiera (Calafell) et Lumine Club (Vila-Seca).

Le stade d'athlétisme de Tarragone

Intra-muros, les infrastructures sportives ne manquent pas : vélodrome, piscines couvertes et en plein air, piste d’athlétisme, gymnases multisports, terrain de rugby, courts de tennis… Cyclisme et course à pied, en particulier, ont les faveurs des Tarragonais(es). En mai, la ville organise ainsi un grand rassemblement à vélo, avant d’accueillir en novembre le semi-marathon et le 10 kilomètres - "Memorial Marbel Negueruela". Comme un symbole, l’année se ponctue par la course de la Saint Sylvestre, le 31 décembre.

C’est sous l’impulsion des Romains, qui nommèrent la cité Tarraco et en firent la résidence d'Auguste, de Galba et d'Hadrien lors de leurs déplacements en Espagne, que les compétitions sportives prirent de l’ampleur. Éphémère principauté normande, à plusieurs reprises assiégée par les Français aux XVIIe ou XIXe siècle, Tarragone vit aussi les troupes napoléoniennes l’envahir. Mais, dès la fin du XIXe siècle, et sous l’impulsion du "Gimnàstic", le sport contribua à la pacification de la cité, sans pour autant qu’elle n’oublie son histoire.

Les médailles de ces Jeux sont d’ailleurs un concentré de symboles en référence à cette époque, avec comme idée centrale le "reditum arenam", littéralement le « retour à l’arène », pour les athlètes qui ont toujours peuplé cette ville.

Le rallye de Catalogne et son décor historique

Mais à Tarragone, le sport ne s’arrête jamais… Dans quelques semaines, au mois d’octobre, la terre tarragonaise accueillera un autre événement sportif internationalement renommé : le rallye de Catalogne. Cette épreuve du circuit WRC, l’une des plus rapides au monde, est la seule du calendrier qui se déroule à la fois sur asphalte et sur terre. Si le cœur de la course se situe à Salou, certaines spéciales se déroulent autour de Tarragone. Pendant plusieurs jours, les bolides à quatre roues enfumeront les routes où, jadis, les chars romains dessinaient des nuages de poussière. Encore un signe fort pour illustrer, qu’ici, sport et histoire, toujours, se marient, ou du moins joliment se mêlent.


Actualités

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC