Athènes 1991

Partagez

Dans l'ensemble, la France fait bonne figure à à Athènes et sa délégation de 311 sportifs, qui ont défilé en Balenciaga lors d'une cérémonie d'ouverture aux accents de l'hymne composé par Mikis Theodorakis, gagne 139 médailles dont 48 d'or, ce qui lui vaut d'occuper sa sempiternelle deuxième place derrière l'inévitable Italie (168 – 67). Exception faite des deux fers de lance de la natation française. Catherine Plewinski et Stéphan Caron, ainsi que du relais 4 x 100 mètres (Trouabal, Sangouma, Quénéhervé, Marie-Rose) forfait de dernière minute, le ban et l'arrière ban du sport français ont effectué le déplacement.

La dernière victoire de Geymond

La Marseillaise retentit pour Jean-Louis Geymond, brillant vainqueur dans la catégorie des 86 kg. Le sociétaire de l'US Orléans, quintuple vainqueur de la Coupe d'Europe avec son club, est encore en course pour une sélection olympique qu'il dispute à Fabien Canu et à Pascal Tayot. A 25 ans, il est au sommet de son art. Pourtant, il est malade. Très malade. Mais il ne le sait pas encore. Il est loin de se douter qu'il vient de disputer à Athènes son dernier tournoi. Quelques semaines plus tard, lors d'un stage dans le Sud de la France, il apprend qu'il soufre d'un cancer du pancréas. Il perdra son combat contre la maladie juste après Noël.

A Athènes, Jean-Louis Geymond n'est pas le seul judoka couronné, puisque Bertrand Amoussou (78 kg) et François Fournier (95 kg) se sont imposés également.

Les nageurs français raflent 25 médailles dont 14 d'or avec notamment un doublé de Cédric Pénicaud aux 100 et 200 mètres brasse. Ils font un peu mieux que les athlètes avec leurs 19 médailles dont 7 d'or, avec un beau succès de Stéphane Caristan sur 400 mètres haies. En planche à voile, le futur champion olympique de Barcelone, Franck David, est à Athènes où il s'impose. Lui aussi futur médaillé (d'argent) aux JO, Jean-Philippe Gatien est en or aux JM. La lutte aussi a envoyé ses meilleurs représentants et la gréco-romaine abat son brelan d'as : tour à tour, Patrice Mourier en 57 kg (comme à Lattaquié), Ghani Yalouz en 68 kg et Yvon Riemer en 74 kg montent sur la plus haute marche du podium.

Aviron, boxe, canoë-kayak (doublé de Didier Hoyer – Olivier Boivin en C2 500 et C2 1000), équitation, escrime, golf, gymnastique et plongeon y vont aussi de leurs médailles d'or.

Pour les Grecs, ces JM sont un peu ceux de l'amertume. Ils estiment qu'on leur à volé « leurs » Jeux Olympiques, ceux du Centenaire confiés à Atlanta. Amertume aussi de voir que de nombreuses vedettes ont boudé l'événement. Le doublé de celle qui sera sacrée championne olympique à Barcelone, l'Algérienne Hassiba Boulmerka, sur 800 et 1500 mètres et la présence (victorieuse) du petit phénomène turc Naïm Souleymanoglou en haltérophilie leur mettront un peu de baume au cœur.

Jeux méditerranéens

Newsletter

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC