Casablanca 1983

Partagez

Avec six disciplines en moins, pour une nouvelle seulement (le golf), il était logique que la récolte tricolore soit moins bonne à Casablanca qu'à Split. De fait, les Français reviennent du Maroc avec 97 médailles dont 32 d'or contre 129 et 55 quatre ans plus tôt en Yougoslavie. Mais ces chiffres sont assez bons pour leur valoir la deuxième place derrière les Italiens (142 – 53).

Pluie d'or sur les tatamis

Sacrés champions olympiques à Moscou, Angelo Parisi – déjà couronné à Split quatre ans plus tôt – et Thierry Rey ne pouvaient faire moins que de s'imposer lors de ces Jeux Méditerranéens. Mission accomplie. Pour eux, mais aussi pour trois de leurs compères judokas, Laurent Del Colombo, Fabien Canu et Jean-Michel Berthet. Comme aux JO, les Français prennent la bonne habitude de monopoliser les podiums.

L'Athlétisme également répond présent avec notamment Rose-Aimée Bacoul, Patrick Abada, Aldo Canti, Joseph Mahmoud et Thierry Watrice. Tout comme la natation avec Jambet et Kamoun. Et ce, malgré les progrès des athlètes grecs et des nageurs espagnols. Mention bien également pour les gymnastes Barbieri, Cairon et Vatuone, mais aussi pour Jean-François Lamour le sabreur et Philippe Boisse l'épéiste. Et bravo encore aux rugbymen de Jean-Pierre Rives (Sella, Blanco, Estève, Berbizier, Lafond et les autres) qui réussissent la passe de deux, plus difficilement cette fois.

L'équitation (Bourdy), le golf (Berthet), l'haltérophilie (Cassiau et Bruno Maier, 16 ans après son père Rolf), la lutte (Jean-Pierre Mercader) ont contribué à ce résultat d'ensemble satisfaisant.

Les spectateurs marocains se réjouissent de la victoire de leurs footballeurs et célèbrent le doublé de Saïd Aouita sur 800 et 1500 mètres. Mais le fait marquant de ces Jeux Méditerranéens, dont la première particularité est de s'être déroulés sur la façade…. atlantique du Maroc, est l'avènement des femmes maghrébines en athlètisme, avec notamment la victoire hautement symbolique de celle qui sera la première championne olympique du 400 mètres haies, un an plus tard à Los Angeles : Nawal El Moutawakil.

Quant au plus énorme éclat de rire de ces Jeux, Il est venu du judo, quand les lourds Rashwan et Barizic, tous deux troisièmes, ont fait s'effondrer le podium sous leur poids…

Jeux méditerranéens

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC