Alger 1975

Partagez

En envoyant 148 concurrents à Alger, la France a triplé son contingent par rapport à l'édition précédente. Elle fait mieux que de tripler sa moisson de médailles. A 79 reprises, nos représentants montent sur le podium, 31 fois sur la plus haute marche.

La France redresse la barre

Le bateau France avait sombré corps et biens dans le golfe de Smyrne. Il refait brillamment surface à Alger où les frères Yves et Marc Pajot donnent le ton en Flying Dutchman et confirment leur médaille d'argent olympique de Munich. Mais, assurés du titre, ils boudent la dernière régate, rentrent en France et n'assistent pas à la cérémonie protocolaire, attitude très critiquée car jugée inélégante vis-à vis des organisateurs et de leurs adversaires.

Quelques futurs médaillés olympiques s'illustrent en pensant à Montréal, d'où ils reviendront en bronze, comme le fleurettiste Bernard Talvard ou le gymnaste Henry Boério, régional de l'étape puisque né à Sétif, et fer de lance de sa discipline qui enlève 7 médailles d'or, 4 par Boério. L'athlétisme, avec Jean-Claude Nallet et Bernard Lamitié, mais aussi les deux relais 4 x 100 mètres, la lutte avec Lo Brutto, Grangier et Bouchoule, l'haltérophilie avec Gourrier, un habitué des podiums aux « Jeux Méd », la natation avec Sylvie Testuz, reine du 100 mètres dos, ou encore le judo – que la France n'a pas boudé cette fois – avec Véret et Vial, ainsi que le tir avec Faggion et Penot y vont de leurs salves dans le feu d'artifice en or tiré par une délégation française euphorique.

De la septième place, la France remonte brusquement à la deuxième derrière l'Italie, toujours au sommet, qui plane sur ces Jeux d'Alger avec 127 médailles dont 51 d'or. Jeux d'Alger et non Jeux Méditerranéens car le président du CIO, Lord Killanin, leur a retiré ce label afin de sanctionner le boycottage dont Israël a fait une fois de plus l'objet.

A son corps défendant, l'équipe de France de football de Schaer et Rouyer contribue à l'allégresse régnant lors de ces jeux qui ont réuni plus de 2000 participants de quinze nations répartis dans 18 disciplines. En final, elle est battue 3 buts à 2 après prolongation par le pays hôte dont l'équipe, entraînée par l'ancien meneur de jeu de Saint-Étienne Rachid Mekhloufi, a égalisé 2-2 à la 90e minute…Un résultat qui met Alger en délire.

Jeux méditerranéens

Newsletter

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC