Et deux qui font trois pour Pintu !

Médaille
Et de deux pour Pintu ! Photo CNOSF/KMSP
Partagez

Jean-Claude Killy (3 médailles d'or), Marielle Goitschel (deux or, une argent), Henri Oreiller (deux or, une bronze), Franck Picard (or, argent, bronze), Perrine Pelen (une argent, deux bronze)... et désormais Alexis Pinturault !

Depuis le dimanche 18 février, Alexis Pinturault, a rejoint le cercle très fermé des six skieurs alpins français ayant obtenu trois médailles olympiques. Monté sur la troisième marche du podium du slalom géant, le skieur de Courchevel compte désormais deux médailles de bronze, après celle acquise à Sotchi sur la même épreuve, et une médaille d'argent, conquise sur le super-G de PyeongChang.

Alors, oui, Alexis pouvait rêver d'une autre couleur quand il a quitté le portillon de départ de la seconde manche du slalom géant. Dossard numéro 1 de la première manche, qu'il termine avec le deuxième temps, 0''63s. derrière l'intouchable Marcel Hirscher, Alexis, avait réalisé un bon coup. Derrière lui, Mathieu Favre s'était placé à la 5e place, à 0’’79, Thomas Fanara, pour ses derniers Jeux était 6e à 0’’95 et Victor Muffat-Jeandet, 8e à 1’’17. Le camp français pouvait rêver en grand pour la deuxième manche.

A l'arrivée, un magnifique bilan en terme de classement, avec quatre français dans le TOP 7, mais une seule médaille, en bronze, pour Alexis. Thomas Fanara, Victor Muffat-Jeandet et Mathieu Faivre, terminent respectivement 5e, 6e et 7e. Le Slovène Kranjec (4e) les sépare d'Alexis Pinturault qui voit l'argent lui échapper pour 4 petits centièmes de seconde.

Derrière Marcel Hirscher, auteur d'une deuxième manche aussi parfaite que la première, et paré d'or pour la deuxième fois sur ces Jeux après le super-G, pointe en effet le Norvégien Henrik Kristoffersen. Après une première manche ratée (10e), Kristoffersen a de fait survolé les débats sur la deuxième, réalisant le meilleur temps (quatre centièmes devant Hirscher) et rattrapant les 68 centièmes qui le séparait d'Alexis. Douzième temps de cette manche décisive, Alexis, en perdait finalement quatre de plus, quatre petits centièmes qui le privaient d'une deuxième médaille d'argent, mais ne l'empêchaient pas de garder le sourire du champion satisfait d'avoir, déjà, réussi ses Jeux.

Alexis PINTURAULT | Ski Alpin | L'actu des Bleus... | Le journal des Bleus

Newsletter

Olympic Channel (en Français !

Twitter #espritbleu


  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF
  •  RMC