Florent Amodio : "Un moment de bonheur"

Interview
Partagez

Florent Amodio a achevé sa carrière de patineur artistique par sa participation au championnat d'Europe qui s'est déroulé à Bratislava (Slovaquie) la semaine dernière. A cette occasion, le champion d'Europe 2011 a réaliser un dernier programme parfait lui permettant de se classer 4e. Entretien avec ce jeune retraité qui a des souvenirs et des projets plein la tête...

Qu’as-tu ressenti à la fin de ton dernier programme ?

C’était un moment de bonheur que je n’ai jamais connu. C’était ma dernière, j’avais tellement la sensation du devoir accompli, j’ai réalisé que j’avais fait le programme de ma vie donc c’est juste incroyable pour une dernière. J’avais ma famille dans les gradins, mon coach avec qui je ne m’étais pas entrainé depuis 2 ans. Il y avait plein de facteurs incroyables à gérer avec une énorme pression. Réaliser au fur et à mesure le programme parfait, il n'y a même pas de mots pour décrire ça, je n’arrive toujours pas à y croire encore aujourd’hui. Je suis très heureux également d’avoir eu cette communion avec le public. C’est un petit bout de l’histoire du patinage et une belle histoire qui se termine.

Même dans mes rêves ce n’était pas si beau

Avec ta 4e place dans cette compétition, ça ne te donne pas des regrets d’arrêter ta carrière maintenant ?

Je ne m’imaginais pas une seule seconde pouvoir réaliser un programme comme ça, d'un tel niveau aussi bien artistique que technique. Je n'ai aucun regret, bien au contraire ! J’avais décidé il y a quelques mois de tourner cette page-là, il fallait le faire correctement, de la meilleure des façons, et même dans mes rêves ce n’était pas si beau que ce que j’ai vécu ce week-end. Maintenant je peux changer de vie le plus sereinement possible.


Quel regard portes-tu sur l’ensemble de ta carrière ?
C’est grandiose à tout point de vu, que ce soit des victoires ou des défaites., tout a été vécu dans la folie et dans la sincérité. Je retiens que des moments de vie incroyables. C’était 25 ans de moi, je tourne la page mais je suis tellement fier quand je fais un retour sur ma carrière : les médailles, les galas, les plus grands compétitions du mondes, 2 fois les Jeux Olympiques… C’est grand et je n’en ai pas forcement conscience mais j’ai conscience d’avoir marqué les esprits et du moins d’avoir fait passer de très bons moments à des spectateurs, des moments d’émotions, de pleurs, de joies… Je suis un homme très fier et heureux aujourd’hui et maintenant je passe à autre chose et me lance de nouveaux challenges que j’espère réussir aussi bien que ce que j’ai fait dans le patinage.

J’ai maintenant envie de partager mon expérience

La suite pour toi c’est quoi ?

J’ai entamé cette année Sportcom à l’INSEP pour devenir journaliste. C’est mon nouveau challenge, je vais m’y atteler à fond, j'ai envie de faire mes classes et y arriver. C’est ma nouvelle compétition à moi. Niveau patinage j’ai également beaucoup de choses : des galas, des demandes de chorégraphies… J’ai maintenant envie de donner, de partager mon expérience et aider dans le sens où j’ai toujours envie que le patinage évolue. Il faut encore le faire évoluer, j’ai la force de comprendre ce que le public veut et attend et j’ai envie de le transmettre aux jeunes pour faire briller le patinage le plus longtemps possible.

Petit retour en arrière, comment es-tu arrivé au patinage artistique ?

Je suis né au Brésil donc ce n’est pas forcément logique. A l’âge de 3 ans et demi mes parents m’ont mis sur des patins et j’ai eu la chance de rencontrer mon premier entraineur avec qui je me suis entrainé de 4 à 20 ans. J’ai du choisir entre le football et le patinage et j’ai pris cette voix du patinage et je peux encore leur dire merci de m’avoir mis sur les patins.


D’origine brésilienne, vas-tu particulièrement suivre les Jeux Olympiques de Rio cet été ?
Oui j’ai envie d’y aller ! Je ne sais pas encore si ça sera dans le cadre de vacances ou si j’arriverai à faire quelque chose dans le cadre de SportCom. J’avais déjà prévu de partir là-bas pour voir ces Jeux là donc je vais essayer de faire ça.

Florent AMODIO | Patinage Artistique | Le Mag' des Bleus | Actualités

PyeongChang 2018

DAYS
HRS
MINS
SECS
TO THE OPENING CEREMONY
OF THE OLYMPIC WINTER GAMES
PYEONGCHANG 2018
:
:
Olympic Winter Games
Pyeongchang 2018

Pour les athlètes...

Passion

Twitter #espritbleu


Boutique

  •  Française des jeux
  •  Air France
  •  Club Med
  •  Decathlon
  •  France Télévisions
  •  BPCE
  •  Mutuelle des Sportifs
  •  Groupe VYV
  •  Lacoste
  •  MAIF